mercredi 23 janvier 2019

Dessinez un chat à partir du mot "cat"


Si vous avez un enfant, pourquoi pas lui faire essayer ce tuto ? 😊

Qui aurait cru qu’il existait une façon très simple de dessiner un chat ? Si votre enfant adore les animaux et a toujours rêvé d’en dessiner un, vous êtes sur le bon article ! Apprenez ensemble à dessiner un chat à partir sa traduction anglaise “cat”. C’est tellement facile que votre petite tête blonde ne pourra s’empêcher de partager cette technique à tous ses copains et copines !





(source : des idées)



Cet homme collectionne des capsules de bière ...


... pendant 5 ans pour sa cuisine et le résultat est époustouflant.


 Comme pièce maîtresse de sa cuisine, il a tout d’abord construit un bar sur-mesure idéal pour se retrouver entre ami(e)s. Mais c’est la décoration qui va vous surprendre le plus !








Cube Zero (Cube 3)



Eric Wynn est un homme respectable qui travaille pour une compagnie dont il croit tout connaître. Son travail : surveiller des gens prisonniers d'une sorte de Cube, prison métallique étrange. Mais quand une innocente se fait capturer et est enfermée dans le Cube, Eric commence à comprendre qu'il y a quelque chose qui se passe derrière ce que raconte la compagnie pour laquelle il travaille. Décidant de ne pas se laisser faire, Eric décide d'entrer lui-même dans le Cube, pour sauver le maximum de gens. Mais l'horreur ne commence pas à l'intérieur du Cube, mais à l'extérieur. Ceux qui épient sont épiés, et la fin n'est que le commencement... 





Mon avis : 

Mieux que Cube², celui-ci reprend bien la suite du premier opus. On comprend le but du Cube et pourquoi des gens y sont envoyés contre leur volonté, sans se souvenir comment ils ont atterrit dans cet endroit piégé.
J'ai bien apprécié Eric Wynn qui est attachant et qui surtout, prend des risques ainsi, on espère qu'il sortira vivant de cette mésaventure.
Pour conclure : l'ensemble de la trilogie Cube est pas mal du tout, même si le deuxième opus est pour ma part sans intérêt, ça reste intéressent à voir. J'ai tout de même préféré le premier opus car le Cube est mieux réalisé et l'ambiance bien meilleure.



mardi 22 janvier 2019

Cube & Cube² : Hypercube



Cube : Un groupe de personnes, sans savoir pourquoi, se retrouve enfermé dans une prison surréaliste, un labyrinthe sans fin constitué de pièces cubiques communicantes et équipées de pièges mortels. Le policier, l'architecte, l'étudiante en mathématiques, la psychologue et l'autiste captifs ne savent qu'une seule chose : chacun possède un don particulier qui, combiné aux autres, peut les aider à s'évader. Au fur et à mesure que la peur grandit, les conflits personnels et les luttes de pouvoir s'amplifient. Il leur faudrait pourtant réussir à s'associer pour échapper à une mort certaine. 



*******************************************************


Cube² - Hypercube : Lorsqu'elles se réveillent, huit personnes qui ne se connaissent pas se découvrent prisonnières d'un labyrinthe de salles cubiques : l'hypercube. Dans cette étrange structure, les lois connues du temps et de l'espace ne s'appliquent plus. Aucun des captifs ne sait comment ni pourquoi il a atterri là. La survie de chacun dépend de la capacité du groupe à percer les secrets du cauchemar géométrique avant qu'il ne se désintègre, entraînant la mort de ceux qui y sont retenus...
Hallucination collective, réalité simulée, conspiration démoniaque ou dimension parallèle, ils doivent comprendre. Le général Maguire, Jerry, un ingénieur électricien, Simon, un consultant en management, Kate, une psychothérapeute, Max, un concepteur de jeux, Sasha, une étudiante aveugle, Julia, une avocate, et Mme Paley, une mathématicienne à la retraite, vont devoir décrypter ce lieu qui défie l'esprit... 


*******************************************************


Mon avis sur ces deux films : 

C'est mon homme qui m'a fait découvrir "Cube",  je n'en avais jamais entendu parler auparavant.
Autant j'ai beaucoup aimé le premier pour l'intrigue, les protagonistes, les retournements de situations autant, le second m'a déçu puisque je n'ai pas eu d'attache pour aucun des personnages : j'ai trouvé qu'ils surjouaient dans leur rôle et puis assez complexe à comprendre aussi : je me suis sentie un peu perdue dans l'idée du concept de ce hypercube.
En conclusion, je conseille vivement le premier dont l'idée du film est très bien et pousse à la réflexion même, si le dénouement m'a laissé un peu sur la fin. Mais, le deux n'est pas nécessairement obligatoire pour comprendre l'origine du "Cube". Maintenant il me reste à voir : "Cube zéro" qui est le dernier de la série "Cube" dont apparemment il explique l'origine et le but du Cube.




Hellraiser - Clive Barker


Résumé :


Lorsque Rory emménage dans la maison de son enfance avec Julia, sa jeune épouse, il est convaincu que c'est le début d'une nouvelle vie, même si la bâtisse n'est pas en très bon état. Et puis il y a Franck, son frère, dont il n'a pas entendu parler depuis le mariage. Mais ce n'est pas inquiétant : celui-ci a toujours été un aventurier, parcourant la planète à la recherche de sensations inédites. Pourtant, cette fois, il se pourrait que Franck ait trouvé la clé d'un monde d'où l'on ne revient pas, un monde où le plaisir rime avec douleur.





J'ai entendu parler de ce titre par un ami, plus particulièrement du film mais, comme à mon habitude, j'aime bien lire le livre avant de voir son adaptation cinématographique.
A travers cette intrigue, Clive Barker m'a transporté dans un univers étrange et sombre que j'ai bien aimé pour son originalité. 
Quant à Franck, celui qui va troubler la vie du jeune couple, m'a paru au fil des pages de plus en plus exigeant, voir même égoïste. Mais, son côté mystérieux fait que l'on s'attache à lui d'une certaine façon.
En conclusion, je suis contente d'avoir découvert ce roman de science-fiction et, par la même occasion, l'auteur. Je craignais la complexité de l'intrigue mais, au final la plume de Barker est compréhensible et, le vocabulaire aussi. Bref, il ne me reste plus qu'à voir le film pour mettre en image cette histoire. 



dimanche 20 janvier 2019

Coloriage du week-end :





The Crow


La veille de leur mariage, Eric Draven et Shelly Webster sont sauvagement assassinés. Un an plus tard, un corbeau ramène Eric à la vie au cœur d'une ville plongée dans les ténèbres. Eric va se laisser conduire là où sa vengeance l'appelle. Pour que justice soit faite. Pour l'amour de Shelly.




Mon avis :

Quel film ! L'histoire est prenante, Brandon Lee est remarquable et très attachant dans son rôle.
De plus, l'ambiance sombre colle parfaitement à l'intrigue avec des bandes-son superbes.
Pour un film des années 90, je trouve qu'il n'a pas du tout vieilli.
A savoir aussi : Brandon Lee, fils de Bruce Lee, acteur principal de «The Crow», est décédé lors du tournage de ce film, touché par une balle de pistolet prétendument à blanc.



L'homme invisible - H.G Wells


Résumé :

Un étranger qui vient de s'installer à Iping en février, c'est une double aubaine : pour l'aubergiste qui gagne un pensionnaire, pour les villageois qui ont un beau sujet de conversation. Il faut avouer qu'avec ses bandages qui lui enveloppent entièrement la tête sauf le nez d'un beau rouge vif, avec ses manières brusques et ses malles pleines de fioles bizarres, les langues ont de quoi marcher. On l'aurait peut-être laissé en paix s'il n'avait pas retardé le paiement de sa dernière note et s'il n'y avait pas eu un vol mystérieux au presbytère. Mandat est donné de l'appréhender au corps, mais comment s'y prendre avec un personnage qui disparaît à mesure qu'il se dépouille de ses vêtements ? Tout Iping déconcerté reste avec un paquet d'habits sur les bras. L'étranger ne peut échapper aux poursuites que tant qu'il n'a rien sur le dos. Or, la température est glaciale et pour vivre on a besoin de nourriture, de vêtements, d'argent.




Cela faisait un moment que je voulais découvrir ce classique et je dois dire que je suis assez mitigée par sa lecture. Car, même si l'histoire est passionnante, la première partie est longue, ça manque de rythme. Par contre, quand l'homme invisible rencontre le docteur Kemp, là ça devient intéressant puisque l'on apprend beaucoup sur lui : c'est-à-dire sur sa véritable identité entre autres.
Bref, un roman un peu ennuyant au début mais qui malgré tout, se lit bien et dont je suis quand même contente d'avoir lu.



Achats de DVD hier :







Achats de livres hier :






vendredi 18 janvier 2019

Dernier DVD acheté :


Synopsis : 

La veille de leur mariage, Eric Draven et Shelly Webster sont sauvagement assassinés. Un an plus tard, un corbeau ramène Eric à la vie au cœur d'une ville plongée dans les ténèbres. Eric va se laisser conduire là où sa vengeance l'appelle. Pour que justice soit faite. Pour l'amour de Shelly.

L'avez-vous vu ? 







jeudi 17 janvier 2019

Frankenstein (1994)



Le jeune savant Victor Frankenstein est persuadé que la science peut venir à bout de tout et même créer la vie. Il s'attèle à cette tache avec ardeur et crée à partir de morceaux de cadavres un être humain qui sera acculé par sa différence à la méchanceté. 





Mon avis : 

Il y a quelque jours, j'ai terminé la lecture de l'œuvre de Mary W. Shelley que j'ai adoré. J'avais donc hâte de prendre le temps de regarder son adaptation cinématographique avec en acteurs Robert De Niro et Helena Bonham Carter entre autres.
J'avais peur que le film ne soit pas à la hauteur du roman et bien je suis satisfaite car il lui est très fidèle malgré quelques petites nuances mais non dérangeantes.
Maintenant, même si j'ai passé un beau moment devant ce film, j'ai trouvé que par rapport au livre, il traîne en longueur. Quant aux acteurs, même s'ils sont très bons dans leur rôle, j'ai eu un peu de mal à m'attacher à eux.
Pour conclure, un film qui je crois est à voir au moins une fois dans sa vie pour ceux qui ont lu le roman et aussi, pour la performance de Robert De Niro.





Un petit nouveau dans ma bibliothèque




C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. Emma, cinq ans, a disparu. C'est l'affolement général. Que s'est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu'une figure d'ange peut cacher un cœur de démon ?



Quelqu'un l'a lu ?