MENU

jeudi 22 octobre 2020

Bibliotroc

 

N'ayant pas la place de conserver forcément tout mes livres lus, je fais parfois du tri entre ce qui vaut la peine d'être gardé ou pas. Cela me permets aussi de renouveler ma bibliothèque.
De plus, comme ma bouquiniste ne peut pas tout me prendre non plus et que je n'ai pas toujours l'occasion de passer par les boîtes à livres, je voulais trouver une autre idée pour "me débarrasser" des livres dont je veux me séparer.

Du coup hier, en fouinant sur le net, j'ai trouvé le site "Bibliotroc" auquel je me suis inscrite et j'ai commencé à y mettre des livres en troc.

Je trouve le concept très bien, maintenant à voir si ça fonctionne... je vous en tiendrai informé.





Un petit visu de la présentation des livres que l'on peut avoir en échange de points : cela donne idée du nombre de points que peut valoir un livre.


Par contre, cela nécessite un abonnement de 17,90€ à l'année.


Nouveau service presse reçu hier :

 


 Quatrième de couverture :

Lisa Cartier est une auteure frustrée, désabusée par les éditeurs à la demande à compte d'auteur. Un jour, on lui apprend l'existence d'une plate-forme Arc-en-ciel d'une grande facilité d'utilisation pour s'auto-éditer et pourvue d'un grand territoire géographique. D'abord hésitante parce qu'elle n'est pas un geek, Lisa se lance. Une rencontre inespérée avec l'auteure de la biographie qu'elle recherche de son acteur anglais favori va la transformer en collaboratrice puis éditrice. Les rapports ayant changé, Lisa est grisée par son nouveau pouvoir et va utiliser tous les atouts d'Arc-en-ciel pour garder la main. Jusqu'où ira-t-elle ?

 

mercredi 21 octobre 2020

Citations & extraits (64)

 

"Dans la vie, il faut toujours aller de l'avant. Rester bloqué devant un obstacle, c'est reculer."

 

"Les malheurs, on ne peut que les accepter. Mais on doit pas laisser la tristesse prendre toute la place."

 

"Si tu veux trouver le bonheur, n'attends rien des autres. Ne compte que sur toi et ne juge personne. Il faut reconnaître que ce n'est pas toujours facile."

 

"D'ailleurs dans la vie, quand on fait toujours de son mieux, on ne devrait jamais se considérer coupable."

 

"Bien souvent, quand un événement nous touche de trop près, notre cœur a besoin de temps pour accepter ce que notre esprit sait déjà." 


(Claudie Erell et le coffret corsaire - Aline Delpian)

mardi 20 octobre 2020

Claudie Erell et le coffret corsaire (tome 1) - Aline Delpian

 

Un grand merci à Aline Delpian pour l'envoi de son livre !

 

Editions A l'ombre des mots 2016 / 160 pages



Claudie est la seule élève de la classe à ne pas se réjouir de l'arrivée des vacances de Noël. Pas étonnant ! L'année précédente, à la même époque, son père est parti, la laissant seule avec sa mère. A partir de ce moment-là, les peines se sont succédé. De ce fait, les fêtes s'annoncent plus tristes que les précédentes. 
Karel, sa grande tante, surgit subitement. Claudie la connaît peu. Depuis longtemps, ses parents avaient cessé de la fréquenter. Plus encore que son style atypique, c'est ce qu'en disait la famille, à mots couverts, qui l'effrayait. Katel, "la sorcière" leur aurait-elle jeté un sort ? 
 
 
 
 
Claudie et sa mère ont une relation mère/fille un peu compliquée puisque toutes deux ont leurs problèmes depuis que le père de Claudie est parti les laissant alors seules. Ainsi Claudie qui n'a pas de véritables amis se confie en écrivant dans un cahier. Quant à Maud, la mère, elle enchaîne les contrats intérim du coup, financièrement c'est assez dur. Et comme si elles n'avaient pas toutes deux assez d'épreuves à surmonter, Claudie doit faire le deuil de son chat qui s'est fait écraser. De plus, leur maison a été cambriolée ainsi, le coffret auquel Claudie y tient a disparu parmi d'autres objets leur appartenant.
Ainsi dans cette partie-là, l'auteure emploie un langage un peu cru qui reflète bien la barrière de communication entre Claudie et Maud. De cette manière, on prend conscience de l'influence que va avoir l'arrivée de Katel au sein de leur foyer.
 
Katel, est une femme atypique au style bohème, qui vient malheureusement de perdre Philippe avec qui elle a vécu pendant trente ans en union libre. Du coup, les enfants de ce dernier souhaitent récupérer la maison, laissant alors Katel "à la rue". Maud, lui propose de vivre avec elle et sa fille provisoirement.
A partir du moment où Katel entre en jeu dans l'histoire, la plume d'Aline Delpian devient très touchante et poétique car cette grand-tante est pleine de vie et surtout pleine de sagesse. Grâce à elle, mère et fille se rapproche, leur peine s'estompe et l'espoir renaît. Katel est aussi une femme étrange qui a certains pouvoirs et que pourrait posséder Claudie.
 
A travers ce roman, Aline Delpian aborde plusieurs thèmes intéressants comme l'impact de parents séparés sur une adolescente, la difficulté de trouver un emploi stable, la relation d'une mère et sa fille dans une telle situation et aussi la tristesse qu'engendre un deuil : que ce soit un animal ou un être cher.

Pour conclure, j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec ce petit roman au point où j'ai eu vraiment l'impression d'être aux côtés de ces personnages tant ils nous sont très bien dépeints dans leur caractère et aussi, je me suis très attachée à Katel : c'est le genre de femme que l'on voudrait connaître dans la vraie vie. Bref, j'ai hâte de les retrouver dans le prochaine tome que j'essayerai de me procurer !




 

vendredi 16 octobre 2020

TAG de l'automne

 

TAG que j'ai vu chez Mathilde et que j'ai repris.

 

1. Le monde est plein de couleurs, choisis un livre avec du rouge, orange et du jaune

Un livre que j'ai lu et que l'on m'avait prêté "Le vent à gorge noire" (même si pas trop de orange, j'en ai pas d'autres à proposer)

2. Il fait froid maintenant, choisis un livre qui te donne envie d'enfiler un sweat et de trainer dans ton lit

Un livre qui est dans ma pile à lire : "Le poids de la neige" de Christian Guay-Poliquin




3. Le vent hurle et la pluie bat, choisis ton livre/genre favoris à lire pendant une tempête
 
Ça serait plutôt science-fiction 

4. Il est temps d'aller chercher des friandises, avec quel personnage aimerais-tu partir ?
 
Pas évident... je choisis Venise de "Venise, bises, cerises"

5. Le temps devient froid, il est temps de se couvrir, parle d'une couverture de livre qui est embarrassante

Je ne possède pas ce genre de couverture

6. Quels sont tes aliments préférés en Automne ?
 
Ce serait plutôt des plats comme raclette, tartiflette 😋

7. Partage la chaleur de l'automne, qui tag tu ?
 
Je taggue toutes les personnes qui veulent le faire.



mercredi 14 octobre 2020

SP reçu hier :

 

Lecture prochainement... 


Quatrième de couverture :

Claudie est la seule élève de la classe à ne pas se réjouir de l'arrivée des vacances de Noël.
Pas étonnant ! L'année précédente, à la même époque, son père est parti, la laissant seule avec sa mère. A partir de ce moment-là, les peines se sont succédé. Les fêtes s'annoncent plus tristes. Katel, sa grand-tante, surgit subitement. Claudie la connait peu. Plus encore que son aspect atypique,c'est ce qu'en disait la famille à mots couverts qui l'effrayait. Katel, "la sorcière" leur aurait -elle jeté un sort ?

 

mardi 13 octobre 2020

Les poubelles pleurent aussi - Guillaume Suzanne

Editions Griffe d'encre 2008 / 74 pages

La Terre, France.
Le Contact tant espéré a finalement eu lieu. Les Nods ont débarqué il y a six ans, apportant avec eux la dernière génération de poubelles organiques dans un but on ne peut plus noble : aider les Terriens, qui semblent avoir tant de mal à garder leur planète propre. Semant le progrès et la pagaille dans leur sillage, voilà qu’ils ont éradiqué le tabac sans demander leur avis aux fumeurs.
Les Nods se prétendent omnipotents, mais… jusqu’où ?
Et tandis que le président de la République apprend ses discours sur des fiches cartonnées et qu’Arnold Sextan se fait verbaliser pour stationnement de maison non autorisé, les montres se mettent à perdre l’heure, les GPS à perdre le Nord et les gens à perdre la tête. 



Ce petit roman d'à peine quatre-vingts page m'avait attiré par son synopsis mais aussi par le couverture malheureusement, je suis passée totalement à côté de l'intrigue. Je m'attendais à ce que le livre parle davantage du recyclage, de la population par les déchets sur notre planète Terre et qu'il y ait au moins une petite morale pour nous humains. Mais là, rien n'est vraiment développé sur cette partie-là puisqu'en fait l'auteur nous transporte dans son univers qui est assez particulier aussi bien : niveau écriture que dans les personnages. 

Pour conclure, je me suis sentie totalement perdue dans l'intrigue et c'est bien parce que c'est un court roman que j'ai été jusqu'à la fin sinon je l'aurai abandonné. Ce qui est dommage c'est que j'avais une certaine attache pour Betsy, une poubelle organique pour le verre.


dimanche 11 octobre 2020

Hitchcock présente Histoires qui riment avec crime

Editions Presses Pocket 1964 / 251 pages

Compilation de nouvelles policières écrites par différents auteurs


 

J'ai un faible pour les histoires où un plan, longuement mûri et étudié jusqu'en ses moindres détails, se trouve finalement mis en échec par un évènement imprévu ou une précaution qui se révèle être à double tranchant. J'en ai mis quelques-unes dans ce volume, dues notamment à Richard Deming ou Tom MacPherson. Et parmi les autres, comme toujours avec moi, vous trouverez cette bonne dose d'humour - souvent noir ! - qui est à une anthologie de nouvelles policières bien conçues ce que la truffe est au fois gras.




Présentation des nouvelles : 

Le dernier témoin - Robert Colby

Le narrateur soupçonne sa belle-mère âgée de trente-sept ans ainsi que son amant d'avoir tué son père âgé de soixante-cinq ans alors qu'ils ont été acquittés. Il compte alors se venger et récupérer la part de l'argent qui lui revient.


Nouvelle chance - Robert Cenedella

Oscar Brown soixante-cinq ans trouve une fameuse potion dans un livre de sorcellerie : elle aurait le pouvoir de faire rajeunir et pour que cela fonctionne il doit se débarrasser de toutes choses ou toutes personnes lui causant du désagrément. Ainsi Oscar décide de tuer sa femme qu'il a épousé à vingt-cinq ans pour son argent afin de refaire sa vie une fois qu'il aura rajeunit.


Le suspect numéro un - Richard Deming 

Henry Jones approchant la cinquantaine tient une épicerie avec sa femme Hazel dont il ne supporte plus d'être soumis à elle depuis vingt ans. Il est connu pour sa bonté d'âme et il n'oserait pas faire du mal à quelqu'un.


Un petit coup de pouce - Gilbert Ralston

Cappy Fleers, cireur de souliers, fait la connaissance de Danny Froken qui lui présente alors un acteur du nom de Prestwick. Ce dernier marié, va embaucher Cappy à son service ainsi il s'occupera du jardin et sera également son chauffeur. Mais, il va découvrir que Mr Prewtwick boit beaucoup et trompe sa femme.


Allô, j'écoute ? - Robert Arthur

Harvey Benson est marié à Linda depuis cinq ans. Depuis quelque temps il se doute qu'elle le trompe ainsi, quand son détective privé lui informe l'identité de l'homme que Linda voit régulièrement, il est sûr de son coup et fixe à ce dernier un rendez-vous sauf que...


La mort en ce jardin - Tom MacPherson

Miller Davis profite de l'exposition florale où doit se rendre sa femme pour mettre au point son plan de la tuer. Mais, les choses ne se déroulent pas comme il le pensait puisqu'il ne se doutait pas qu'il devrait sans cesse bouger de place le cadavre.


Folie douce - Lawrence Block 

A cause d'un surmenage dû à son travail, le narrateur a été en hôpital psychiatrique car il a été pris en flagrant délit de vendre des billets de dix dollars à cinquante cents à des passants, il a également jeter par le fenêtre de son bureau sa machine à écrire et blesser entre autres sa secrétaire. Cinq mois plus tard, il est en liberté et semble s'améliorer et même être en bonne entente avec sa femme, ce qui n'était pas le cas avant. Mais, lors d'une soirée chez des amis, il imagine un scénario pour tuer cette dernière.


Anatomie d'une anatomie - Donald E. Weastlake

En descendant ses poubelles au vide-ordures, Mme Aileen Kelly voit un bras dans celui-ci mais, quand elle veut vérifier quelques secondes plus tard ce qu'elle a vu, le bras n'y est plus. Etant sûr de ce qu'elle a vu, elle appelle la police ainsi un policier se rend chez elle pour écouter ses dires mais, n'ayant aucune preuve, il ne prend pas l'affaire au sérieux. Ainsi, Mme Aileen va mener sa propre enquête jusqu'à ce qu'elle ait au moins une preuve et tout les jours, elle voit des parties de corps aller du vide-ordures à l'incinérateur en-dessous.


Un soupçon ne suffit pas - Richard Hardwick

Dan Peavy, shérif de Guale County enquête avec son adjoint Pete Miller sur la disparition de Judd Trawick. Nous sommes en pleine élection de shérif et Dan a un opposant redoutable ainsi Pete Miller ne comprend pas pourquoi il n'arrête pas le suspect de suite. 


Bibelots - Hal Ellson 

Roy rend souvent visite à sa belle-sœur Lena veuve et âgée de quatre-vingts ans, comme il est au chômage et qu'elle possède beaucoup de bibelots, il décide de lui voler et de revendre deux statuettes en pensant qu'elle n'y verrait rien. Ensuite, à la cave il repère une malle fermée qu'il décide d'en casser le verrou mais celle-ci est vide. Lena étant derrière lui sans qu'il le sache, elle a vu ce qu'il a fait.


Affaire de famille - Talmage Powell

Le shérif Collie et son substitut Gaither Jones apprenne que le corps de Judd a été retrouvé par des touristes : celui-ci était dans un cercueil enterré peu profond.  Judd est le beau-père de Linder, future épouse de Gaither.


Une réception d'adieu - Robert Bloch

Nathalie seule sur le quai devait être accueillie par son oncle, le docteur Bracegirdle qu'elle n'a jamais vu. Celui-ci est son tuteur car ses parents sont décédés. Elle décide depuis une cabine de l'appeler, ne pouvant pas venir la chercher, il lui envoie Miss Plummer qui l'emmène dans la résidence de son oncle où se déroule une drôle de réception avec des personnes bien étranges.


Troisième appel - Jack Ritchie

Après avoir été prévenu d'une alerte à la bombe dans un collège où son fils s'y trouve, Jim policier, prévient le proviseur. Il s'avère que c'est la troisième fois que l'on appelle et que ce sont des fausses alertes. Ainsi, Jim et son collègue enquête sur la personne responsable... d'autant qu'à chaque fois que cela arrive, beaucoup d'élèves sont absents ce jour-là.


Le témoin était une femme - Flitcher Flora

Corey, Nora et Mark se connaissent depuis le lycée. Corey devenu lieutenant de la brigade criminelle a pris quelques distances avec Mark. Pourtant, un jour il lui demande un service : il aurait besoin que ce dernier convainc Nora à venir témoigner sur la mort de son mari et sur l'identité du coupable. Mark refuse pourtant, Nora pourrait être en danger par l'assassin de son mari puisqu'elle serait un témoin essentiel.


L'humaine nature - Hillary Waugh

L'inspecteur en chef  Mike Galton arrive sur le lieu du crime et contemple le corps de la jeune femme qui a été tuée par un tuyau en plomb. Son mari affirme que cela s'est déroulé pendant qu'il était au supermarché et c'est à son retour qu'il a découvert le cadavre de sa femme. L'inspecteur interroge alors le voisinage et personne n'a rien vu, à part une jeune et belle femme qui confirme les dire du mari.

--------------------------------------------------------------------------------------

Il est rare que je lise des nouvelles car ce n'est pas mon genre de lecture mais là, je dois dire quand j'ai vu le nom d'Hitchcock, je n'ai pas hésité à m'acheter ce livre et d'autres dans cette collection et je ne regrette surtout pas car j'ai passé un superbe moment à lire ces nouvelles. J'ai beaucoup aimé dans chacune la façon de voir comment les meurtriers s'y prenaient pour essayer de ne pas se faire prendre mais aussi, comment l'enquête par la police était menée où chaque détails étaient inspecter et avaient une importance.

Il y en a certaines qui m'ont fait beaucoup rire, notamment "Nouvelle chance", "Le suspect numéro un" et "Allô, j'écoute ?" : mes trois préférées même si je les ai toutes apprécié. La première et la troisième parce qu'une d'une certaine manière ça se retourne contre le meurtrier et donc le dénouement n'est que plus drôle. La seconde, parce que le meurtrier a fait un travail remarquable pour ne pas être suspecté et on ressent une certaine compassion malgré tout pour lui.

Pour conclure, ce recueil de nouvelles est très distrayant, elles se lisent très vite car les intrigues sont toujours bien travaillées. Même si l'on sait toujours l'identité du coupable, c'est le travail de l'enquête et du meurtrier qui prime ici. On peut retrouver souvent les mêmes sujets, c'est-à-dire : adultère et crime conjugal entre autres. Bref, j'ai vraiment adoré et je suis contente de posséder d'autres livres de cette collection tant c'est une belle découverte.

samedi 10 octobre 2020

Challenge 120 mots pour 120 livres

 

Challenge  proposé sur Livraddict par Gribouille Lechat.

 

Le principe : Je vous donne une liste de 120 mots et le but est de lire des livres qui ont ces mots dans leur titre. Évidemment, vous n'êtes ABSOLUMENT PAS obligé de lire les 120 livres ! Vous en lisez le nombre que vous voulez, sans aucune pression. Ce challenge est fait avant tout pour s'amuser et prendre du plaisir tout en se motivant un peu. 


Je participe à la Formule 1 : lire des livres de tous les genres, tout simplement.


Remarques :


- Un mot = un livre

- Chaque mot ne peut être utilisé QU'UNE SEULE FOIS.

- Chaque livre rapporte 1 point

- Quand je dis "titre", je parle soit du titre du tome, soit du titre de la série (quand il s'agit d'une série).

- Seuls les romans, les recueils de nouvelles (ou nouvelles et novellas), les recueils de poèmes, les pièces de théâtre et les essais comptent. Pas de mangas/BD, livres pratiques (genre livres de bricolage), livres d'art, etc...

- Les albums pour enfants/romans jeunesse illustrés sont acceptés mais à partir de 50 pages.

- Les intégrales sont bien sûrs acceptées. 

 

Dates : du 01/01/2020 au 31/12/2021 


La liste des 120 mots : 

NOMS : bois - merci - heure - milieu - papier - madame - garde - poche - jardin - nuit - appel - bonjour - balle - chambre - fois - église - problème - armée - instant - fille - maison - mari - couleur - compte - pays - personne - police - retour - scène - ville - mois - début - guerre - docteur - maître - secret - lettre - garçon - écorce - force - peuple - monde - homme - bras - regard

VERBES : suffire - embrasser - séparer - garder - porter - rappeler - apprendre - craindre - rester - intéresser - coucher - sauver - aider - croire - excuser (ou s'excuser) - tenter - boire - décider - répondre - rendre - tendre - comprendre - lâcher - voir - mener - devoir - sourire - entrer - reconnaître - dormir - tuer - commencer - mettre - avoir

ADJECTIFS :  froid - haut - gros - bleu - nouveau - bon - clair - chaud - triste - quoi - possible - noir - grand - sale - meilleur - tout - ancien - long - rouge - heureux

AUTRES : je (ou j') - mais - qui - une - dans - avec - pour - comme - chez - mon - premier/ière - de (ou d') - en - trop - et - lorsque - deux - nous - les - cette

 

Notes :

- pour les noms, les pluriels sont bien sûr acceptés
- pour les verbes, toutes les formes (actif, passif, transitif, intransitif, réfléchi...) et conjugaisons (tous les modes et tous les temps) sont acceptés
- pour les adjectifs, les féminins et les pluriels sont également acceptés
- pour les autres mots, ils doivent être utilisés sous la forme demandée : "un", et non pas "une", "de", et non pas "des", "les", et non pas "le", etc...

 

2/120 points

Livres lus :

- Autres : avec - Histoires qui riment avec crime

- Autres : et - Claudie Erell et le coffret corsaire


vendredi 9 octobre 2020

jeudi 8 octobre 2020

De Cape & de Mots - Flore Vesco

Editions Didier Jeunesse 2015 / 182 pages


 

 

Au palais, les demoiselles de compagnie se succèdent. Aucune d'elles n'est capable de satisfaire les caprices d'une reine tyrannique. Serine décide de tenter sa chance. Avec son franc-parler et sa joie de vivre, la jeune fille va semer la zizanie au sein de la cour... Sans se douter qu'elle est en train de risquer sa vie !

 

 

 

 

Voilà là un livre que je voulais lire depuis un bon moment grâce à de nombreux avis positifs que j'ai lu à son sujet : notamment via la chronique d'Entre les Pages. Serine ou plutôt, de son nom complet : Comtesse Séraphine Marie-Geneviève Alexandrina de Notre-Dame Chancies du Jousselinier Senestre lez Castiche de l'Auberivière sié l'Ostel de la Colline, a six petits frères dont c'est le plus jeune qui lui a raccourci son prénom. Quand son père décède et pour subvenir aux besoins de sa famille, elle décide de tenter sa chance à la cour pour devenir demoiselle de la reine, épouse du roi Léo III.
Bien évidemment, elle n'a pas la manière des autres demoiselles, ni les robes, bijoux etc... et pour cela, je l'ai apprécié d'entrer de jeu. Car, avec sa répartie, ses jeux de mots et surtout son inventivité, on n'est pas au bout de nos surprises dans cette intrigue. Il faut dire que par une malheureuse circonstance, elle va jusqu'à se déguiser en "fou" pour divertir le roi en particulier et, jouer de manigances... sans qu'on ne la reconnaisse bien sûr.

 

"Majesté, vous êtes plus ravissante qu'un... qu'une esperlune. S'ensuivit un silence magistral, au cours duquel Serine eut tout loisir de s'étonner de ce mot improbable qu'elle venait d'inventer... Après un tel évènement, nul n'osa se ridiculiser en demandant ce qu'était une esperlune. Au contraire, il devint du dernier chic de l'employer à tout va." 

 

Avec ses escapades au palais durant la nuit, elle va être amenée à faire la connaissance de Léon, l'apprenti bourreau qui va vouloir lui donner des leçons de lecture car oui, Serine ne sait pas lire mais elle est très intelligente. Malheureusement, elle a très peu de temps pour apprendre surtout, quand son instinct et son sens de l'observation lui apprennent que le roi est en danger de mort. Ainsi, Serine sans le savoir et par son côté intrépide, ne se rend pas compte qu'elle met également sa vie en danger en voulant empêcher un tel complot.


Pour conclure, j'ai adoré cette lecture qui est très divertissante, avec une héroïne attachante qui m'a bien fait sourire au fil des pages. Bref, un livre qui une fois commencé, on n'a plus envie de le lâcher.

 

💗 LECTURE COUP DE CŒUR 💗
 

mercredi 7 octobre 2020

La maison du clair de lune - Mary Higgins Clark

 Editions Albin Michel 1996 / 384 pages

 

Newport, dans l'État du Rhode Island : un paradis pour retraités milliardaires, une mine d'or pour les escrocs en tous genres. C'est là, dans sa maison victorienne, que Nuala Moore doit recevoir Maggie Holloway, son ex-belle fille. Après de longues années sans nouvelles, les deux femmes ont décidé de se revoir régulièrement. Mais Nuala est assassinée par un cambrioleur. Du moins est ce l'hypothèse admise par la police. Maggie, incrédule, décide alors de découvrir la vérité. Médecin alcoolique, professeur d'université spécialiste de rites funéraires, infirmière trop curieuse - nul ne paraît au-dessus de tout soupçon. Et quand Greta, la vieille amie de Nuala, puis d'autres pensionnaires de Latham Manor, une luxueuse maison de retraite, meurent à leur tour, son trouble ne fait qu'augmenter : le meurtrier ne peut être qu'un proche. Mais qui ? Comment réunir les pièces de ce puzzle mortel ? Et Maggie qui, sans le savoir, a photographié des indices, ne sera-t-elle pas bientôt la cible du tueur ? 
 
 
 
Un Mary Higgins Clark qui m'a été prêté par une collègue et dont je suis contente d'avoir découvert. De plus, cela faisait un bon moment que je n'avais pas lu cette auteure même si j'ai eu une période que j'en lisais davantage. 
Encore une fois, je n'ai pas été déçue par ce roman policier où tout les ingrédients sont réunis pour nous tenir en haleine jusqu'au dénouement puisque l'histoire est bien ficelée et les personnages sont attachants comme Maggie tandis que d'autres, sont mystérieux. Ainsi, je me suis mise à suspecter pas mal d'entre eux d'être le coupable de ces meurtres mais vers les dernières pages, j'ai été surprise de l'identité du tueur qui nous est plus ou moins révélé avant la toute fin.
L'écriture de l'auteure est toujours aussi dynamique et les chapitres étant courts en passant d'une personne à une autre cela rend l'intrigue plus intéressante mais aussi, facilite la lecture car il m'aura fallu que quelques heures pour terminer ce roman comportant un peu plus de trois-cent-soixante-dix pages.
Même si ce n'est pas mon préféré de cette reine du suspense car, j'ai davantage aimé "Nous n'irons plus au bois", je dois reconnaître qu'avec "La maison du clair de lune" j'ai également passé un bon moment au point où j'avais du mal à en abandonner la lecture tant c'est prenant et que je voulais absolument en connaître le dénouement.
Pour conclure, je n'ai jamais été déçue de Mary Higgins Clark et pour moi, ce livre-là prouve une fois de plus qu'elle reste une valeur sûre à lire pour ce genre de romans à suspense.


vendredi 2 octobre 2020

L'auberge de la Jamaïque - Daphné du Maurier

Editions Le Livre de Poche 1977 / 440 pages


Orpheline et pauvre, Mary Yellan n'a pas d'autre ressource que de quitter le pays de son enfance pour aller vivre chez sa tante, mariée à un aubergiste, sur une côte désolée de l'Atlantique. Dès son arrivée à l'Auberge de la Jamaïque, Mary soupçonne de terrifiants mystères. Cette tante qu'elle a connue jeune et gaie n'est plus qu'une malheureuse, terrorisée par Joss, son époux, un ivrogne menaçant, qui enjoint à Mary de ne pas poser de questions sur les visiteurs de l'auberge. Auberge dans laquelle, d'ailleurs, aucun vrai voyageur ne s'est arrêté depuis longtemps... De terribles épreuves attendent la jeune fille avant qu'elle ne trouve le salut en même temps que l'amour.




Premier livre que je lis de Daphné du Maurier grâce à une collègue qui me l'a prêté. Que dire ? cette lecture est un véritable coup de cœur. Dès les premières pages, j'ai été captivée par l'intrigue et surtout je me suis de suite attachée à cette héroïne qu'est Mary : elle est courageuse et surtout elle est réfléchie même dans des moments horribles ainsi, on ne peut que l'admirer par sa force et sa volonté dont elle fait preuve du début à la fin.
L'ambiance de l'auberge de la Jamaïque est quant à elle très bien dépeinte, elle m'a paru dès le début lugubre avec pour aubergiste Joss qui est imprévisible et qui effraie dès sa rencontre avec Mary. Sa femme, qui est la tante de Mary, m'a fait de la peine : j'ai ressenti une certaine pitié pour elle, surtout quand on sait dans quelles affaires trempe son mari et qu'elle est plus ou moins au courant.
Ainsi, Mary quelques temps après son arrivée veut agir mais pas simple, surtout lorsque l'on ne sait pas à qui faire confiance. Elle fera alors la connaissance de Jem Merlyn qui n'est qu'autre que le frère de Joss dont elle se méfiera dans un premier temps et aussi, sur son chemin elle rencontrera le vicaire Francis Davey qui s'avère être bien différent moralement de ce que l'on peut s'imaginer au début.
L'auberge de la Jamaïque c'est aussi le décor et l'époque dans lesquels nous plonge l'auteure qui fait aussi le charme de cette histoire, puisque l'on est plongé dans les Cornouailles en Angleterre au XIXème siècles.
Pour conclure, j'ai adoré cette lecture qui est fort agréable et dont la plume de l'auteure est remarquablement belle. Bref, un livre dont je ne suis pas prête d'oublier.


💗 LECTURE COUP DE CŒUR 💗



Challenge jeunesse / young adult #10

 

Bonjour tout le monde, 

 Cette année, c’est la dixième édition du challenge jeunesse / young adult #10 organisé par Muti et ses livres.

 C'est la première fois cette année que je décide d'y participer. Le but est simple : lire des ouvrages Jeunesse et/ou Young Adult. 

 Il se déroule sur 1 an à partir du premier du 1er octobre 2020 et jusqu’au 30 septembre 2021

Je m'inscris donc dans la catégorie :
2/ Badine avec les royaumes de l’enfance (20 livres)

 

Pour plus d'informations voir ICI

 

2/20
 
Livres lus : 
 
 

Un livre qui pourrait bien me plaire

 

Vu hier sur Faceook, ça m'a l'air vraiment bien surtout que j'adore les chats 😊 

(cliquez pour agrandir)