dimanche 11 novembre 2018

Citations & extraits 08



« Parfois, le but d'un manipulateur est simplement de semer le désordre pour le plaisir.»




Vol au-dessus d'un nid de coucou - Ken Kesey


Présentation de l'éditeur :

Vol au-dessus d'un nid de coucou, dont on a tiré un film au succès retentissant, est devenu un classique contemporain, traduit dans tout les pays du monde. Ce roman est en effet un des plus significatifs, des plus révélateurs de la vie actuelle. D'un côté, l'oppression, des moyens de coercition de plus en plus divers et insidieux, de l'autre, des sursauts de vie frénétiques et d'appétit de liberté.




Tout d'abord, je dois préciser que j'ai vu le film avant de lire le livre car j'ignorais qu'il était adapté d'un roman. L'avantage c'est que cela m'a permis de mettre un visage sur chaque protagonistes de l'histoire : ce qui m'a bien aidé vu  qu'ils sont nombreux.
Pour ce qui est de mon avis sur ce roman : je l'ai vraiment trouvé superbe car nous sommes dans la tête du Grand Chef Indien Bromden qui se fait passer pour sourd et muet. Ainsi, il nous décrit le comportement de McMurphy, tout ce qui se passe dans ce centre psychiatrique et, il nous raconte même son enfance. La façon dont cela nous est dépeint est touchante et j'ai trouvé Bromden attendrissant au point où je me suis plus attachée à lui qu'aux autres dans l'histoire. Alors, que dans le film, malgré son apparence, il est si discret que je ne m'interrogeais pas à son sujet.
Pour conclure, c'est un roman à lire à tête reposée car c'est plus descriptif qu'autre chose mais, c'est tellement bien écrit et si réaliste qu'il ne nous laisse pas indemne une fois terminée sa lecture. Bref, le film est très bien aussi et respecte à merveille le livre.


Bande-annonce du film :





The Punisher & Punisher : Zone de guerre


The Punisher : Ancien membre de la Delta Force, puis agent spécial au FBI, Frank Castle s'apprête à se retirer pour mener une existence paisible auprès de sa femme et de son jeune fils. Lors de son ultime mission, les choses tournent mal et le fils de Howard Saint, puissant businessman et magnat de la pègre, est tué. Ivre de vengeance, Saint organise le massacre de Frank et de toute sa famille. Mais ce dernier survit. Désormais, il n'a plus qu'un but : faire payer le coupable à hauteur de son crime. Il va mettre tous ses talents au service de sa mission la plus personnelle et la plus destructrice...

Punisher - Zone de guerre : Lors de sa croisade sanglante contre le crime organisé, le justicier Frank Castle, alias The Punisher, défigure et laisse pour mort le parrain de la pègre Billy Russoti. À son réveil, le malfrat décide de fomenter une vengeance terrible contre le Punisher. Sous le nouveau pseudonyme de Jigsaw, le criminel recrute une véritable armée de sbires assoiffés de sang.

Bande-annonce de « The Punisher » :



Bande-annonce de « Punisher - Zone de guerre » :



Mon avis :

J'ai beaucoup aimé « The Punisher » où Thomas Jane (Frank Castle) et John Travolta sont superbes dans leur personnage : ils sont tout les deux charismatique et près à tout pour se venger.
Quand Frank Castle devient « The Punisher » alors il se venge de façon réfléchie car, il ne tue pas les proches de son ennemi en un seul coup mais, il met en place des situations dans lesquelles son ennemi va être dépassé. J'ai donc adoré sa manière de se venger car, ça engendre ainsi des retournements de situation auxquelles je m'y attendais pas.
Maintenant, pour ce qui est de « The Punisher - Zone de guerre », il est largement moins bien car nous avons un scénario pas si bien travaillé, tout est prévisible et le héros n'est pas attachant. Bref, le film n'est pas prenant.
Pour conclure, j'ai beaucoup aimé le premier film et j'ai eu une grosse déception pour le second.




jeudi 8 novembre 2018

Masse Critique #01


1ère participation à Masse Critique sur Babelio


J'ai été sélectionné pour lire : 



Jack, Ava et Matt sont des génies ! Enfin, surtout Matt et Ava. Matt est un astronome hors pair et un surdoué en maths. Ava parle plusieurs langues et se distrait en construisant des robots. Quant à Jack, il a bien du mal à trouver sa place, entouré par deux cerveaux pareils !
Un jour, alors qu'ils explorent un étonnant immeuble sans porte, ils découvrent le laboratoire de l'excentrique Dr Hank Witherspoon. Ce dernier, impressionné par leur talent, les embauche illico comme assistants. Ils partent ensemble au pôle Sud, où Hank doit décerner un prix d'un million de dollars au meilleur système de dessalinisation d'eau de mer. Mais une fois sur place, ils apprennent qu'Anna, une amie chercheuse de Hank, a disparu... Jack, Ava et Matt décident de mener l'enquête !

Une aventure ébouriffante pleine d'inventions scientifiques géniales... et très utiles !



mercredi 7 novembre 2018

Dans ma BAL #01





La maîtresse est un agent secret : 
En ouvrant le portefeuille égaré de Mlle Forester, la maîtresse, Louise découvre une carte du FBI, l'organisme américain des agents secrets. La fillette parle de cette étrange découverte à ses amis Mathis, Ugo et Zoé. Mais qui est vraiment Mlle Forester et que cache-t-elle ? Le lendemain, Laurinha, leur nouvelle camarade, disparaît devant l'école.
Et si les deux affaires étaient liées ? Ensemble, les quatre amis décident de mener l'enquête.


Oradour-sur-Glane - Un village si tranquille : 
En ce samedi 10 juin 1944, le paisible village limousin d’Oradour-sur-Glane entre tristement dans l’Histoire. Près de deux cents soldats allemands encerclent le bourg et rassemblent la population sur le Champ de Foire. Commence alors le plus grand massacre de civils que la France ait connu durant la Seconde Guerre mondiale : les hommes sont abattus puis brulés. Les femmes et les enfants sont réunis dans l’église et subissent le même sort.
À travers l’histoire de Robert, survivant du massacre, et Albert, témoin de cette tragique journée, on comprend comment ce village martyr est devenu le symbole national des atrocités nazies.



dimanche 4 novembre 2018

Back to vintage 2018

Petite sortie hier au salon «Back to vintage» dans notre ville. Un événement sympathique et convivial.



 On s'attendait tout de même à plus de mobiliers/objets vintage. Malgré tout, j'ai trouvé mon bonheur en vêtements car, c'est un style que j'affectionne particulièrement et les prix étaient abordables.
Ça été aussi l'occasion de croiser quelques anciennes voitures sur le parking.













jeudi 1 novembre 2018

Soirée spéciale Halloween

Hier soir, nous avons été au cinéma pour une soirée spéciale Halloween où on a pu visionner le premier film ainsi que le dernier qui vient de sortir.


Halloween - La nuit des masques : La nuit d'Halloween 1963. Le jeune Michael Myers se précipite dans la chambre de sa sœur aînée et la poignarde sauvagement. Après son geste, Michael se mure dans le silence et est interné dans un asile psychiatrique. Quinze ans plus tard, il s'échappe de l'hôpital et retourne sur les lieux de son crime. Il s'en prend alors aux adolescents de la ville.



Halloween - On n'échappe pas à son destin (2018)Laurie Strode est de retour pour un affrontement final avec Michael Myers, le personnage masqué qui la hante depuis qu’elle a échappé de justesse à sa folie meurtrière le soir d’Halloween 40 ans plus tôt




Mon avis :

Je n'avais encore jamais vu le premier et donc cela a été une bonne occasion pour que je le découvre. J'ai été époustouflé par la manière dont il a été filmé car au début nous avons des gros plans et nous sommes le personnage principal dans les premières minutes : tout cela donne un petit côté kitsh au film que j'ai apprécié.
Pour ce qui est du dernier film Halloween, qui se déroule quarante ans après le premier : il est tout à fait crédible aussi bien, par le déroulement des événements que par le comportement de Laurie. Aussi, Il y a beaucoup de clins d'oeil au premier : notamment au niveau des lieux entre autres.
En conclusion, j'ai passé une excellente soirée et j'ai aimé ces deux films autant, et même si l'on sait d'avance ce qui va se produire, on ne sait jamais comment va procéder Michael Myers. Bref, la musique nous met également bien dans l'ambiance, par contre elle reste longtemps dans la tête 😁.




lundi 29 octobre 2018

La Maison France 5 au Mans


Vendredi 26 octobre c'était la diffusion de l’émission "La Maison France 5" en Sarthe. L'animateur se concentre plus sur le Mans (là où j'habite) et plus particulièrement sur la vielle ville aussi appelée : "La cité Plantagenêt" et, pour la majorité des habitants ça reste "Le Vieux Mans".



Si de votre côté, vous voulez en savoir plus sur la région et la ville dans laquelle j'y habite depuis 10 ans maintenant, je vous invite à regarder cette émission qui, nous a fait également découvrir Ludwig Segrétain dont on ira voir sa boutique insolite.







dimanche 28 octobre 2018

Chair de Poule - La Maison des Morts


Résumé :

Anna et Jimmy viennent d' emménager dans une nouvelle maison. Mais elle leur semble vite bizarre : d'où viennent ces chuchotements, ces ombres, ces rires mystérieux ? Pourquoi les habitants de cette ville sont-ils si étranges, si menaçants ? Ils semblent trop accueillants pour être innocents. Et pourquoi veulent-ils être leurs amis à la vie... à la mort ?




Les parents d'Ana et Jimmy héritent d'un grand oncle qu'ils n'ont jamais connu, d'une grande maison : une aubaine pour eux car ils vivent actuellement à l'étroit. Mais une fois arrivés dans leure nouvelle demeure, le chien a un changement de comportement, Ana a d'étranges visions et les enfants de ce village sont assez mystérieux.
Voilà là une petite histoire dont l'ambiance est si bien décrite que l'on se représente facilement la maison en question. Quant à nos deux jeunes héros, ils sont si attachants que l'on prend un vrai plaisir à les suivre dans cette effroyable mésaventure.
Même si l'on se doute de ce qui se trame derrière tout ceci, on est tout de même captivé par l'histoire jusqu'à la fin.
Bref, une petite lecture idéale pour se détendre.




Citations & extraits (07)


« Revenir au point de départ pour se souvenir de l'objectif premier.»

« Les rêves revêtent parfois une extraordinaire vraisemblance, et tout en même temps portent l'empreinte d'une certaine distance.»

« Un professeur du haut de son estrade voit bien plus de choses que ne le croient ses élèves.»

« L'existence n'est toujours qu'un interminable enchaînement de chances et de malchances.»

« Au vu des plus récentes théories, l'être humain ne peut entreprendre que ce qu'il entreprend déjà ! Et cela n'a rien à voir avec une quelconque prédestination : voie et direction sont balisées avant même la naissance, les attitudes sont implantées dans la moindre cellule. Des cristaux microscopiques vulgairement appelés gènes commandent le comportement.»






Black-out - Fredrik Skagen


Résumé :

Un homme sort d'un pub et se retrouve dans la rue. Seul. D'autant plus isolé et perdu qu'il ne se souvient de rien. Il voit les passants, lit les enseignes, devine plus qu'il ne sait qu'elles sont en anglais. Mais il ne parvient pas à se souvenir où il se trouve. Il pressent qu'il vient de boire une bière dans un pub - lequel ? - et qu'il y attendait une femme partie faire une course - sa femme ? Il ne sait plus rien, plus qui il est. Le complet black-out. Aussi va-t-il feindre, s'inventer une identité et une vie, croiser des agents secrets, se lier à eux. Dès lors, l'engrenage est inéluctable. Pendant ce temps-là, sa femme - car il a bien une femme - part à sa recherche, contacte la police. Qui ressort une histoire de meurtre. Qui l'a commis ? Lui ? Sa disparition en fait décidément le coupable idéal. Vraiment ?



L'histoire est un peu longue à se mettre en place mais, une fois les premières pages passées, on se demande ce qui a bien pu arriver à Steinar, ce pauvre homme qui ne sait plus qui il est et ce qui fait à Londres.
Ce qui rend aussi cette histoire intrigante c'est que nous suivons en parallèle sa femme qui est à sa recherche ainsi, nous apprenons un peu plus sur son mari qui a été inculpé d'un meurtre dont on apprend l'identité du coupable à la fin du roman et, c'est très inattendu.
En conclusion, même si ce livre a des passages qui traînent en longueur, il nous tient tout de même en haleine avec un dénouement surprenant et crédible. Bref, pour un roman que j'ai pris au hasard lors de la braderie de ma médiathèque, je suis plutôt satisfaite de cette découverte.