mercredi 29 janvier 2020

dimanche 26 janvier 2020

Demain est une autre vie - Thierry Serfaty


Résumé : 

Manhattan, une soirée d'orage. Au volant de sa voiture, Jamie subit les reproches d'Inès, l'épouse qui ne l'aime plus et qui lui a toujours refusé ce qu'il désire le plus au monde : être père. Le feu passe au rouge, il n'a pas freiné, et c’est l'accident. Mortel.

Manhattan, le matin. Jamie se réveille en sursaut : sa voiture est intacte, la belle et aimante Meredith est près de lui, et ses deux fils lui sautent au cou. Ainsi, ce n'était qu'un cauchemar ? Sans doute... à un détail près : cette famille merveilleuse, il ne l'a jamais vue.

Peu importe : Jamie sait qu'il ne rêve pas, que son bonheur est bien réel. Alors, quand les fantômes surgissent du passé pour bouleverser cette nouvelle vie et mettre en danger Meredith et les enfants, il est prêt à tout pour les sauver.




La lecture des premières pages m'a fait peur... j'avais peur de lire un livre comme "La vie d'une autre" mais, la situation dans laquelle se trouve Jamie est bien différente.
Quand son passé refait surface c'est toute sa vie avec Meredith qui est chamboulée, on sait qu'il a des pertes de mémoire dû à un accident. Tobey, son meilleur pote qui est aussi psychologue l'aide dans sa confusion. Bref, l'histoire que vit Jamie est pleine de rebondissements, d'aveux et de retournements de situation, au point où dès fois je me suis dis : c'est quand même "tiré par les cheveux". Malgré tout, l'intrigue m'a tenu en haleine, j'avais l'envie de connaître la vérité sur son passé. 
Et quand, je suis arrivée aux dernières pages, je me suis dis "pas possible, tout ça pour ça" mais, à la toute fin, je retiens que cette histoire est une bonne leçon de vie dont elle aurait pour moralité : de ne pas avoir peur de tout plaquer pour vivre une vie meilleure.
En conclusion, j'ai aimé ce roman qui est très bien écrit et qui est composé de courts chapitres, il m'a fait passé un bon moment et, même si ce n'est pas un coup de cœur, je ne pense pas que je l'oublierai de sitôt : il est assez marquant à sa manière et j'ai bien dû mal à expliquer pourquoi !




mercredi 22 janvier 2020

Eden Lake


Jenny est maîtresse d'école. Son petit ami et elle quittent Londres pour passer un week-end romantique au bord d'un lac.
La tranquillité du lieu est perturbée par une bande d'adolescents bruyants et agressifs qui s'installent avec leur Rottweiler juste à côté d'eux.
A bout de nerfs, ces derniers leur demandent de baisser le son de leur radio. Grosse erreur ! Qui ose dire quoi que ce soit aujourd'hui à une bande de jeunes qui se conduit mal ? Qu'arrive-t-il à ceux qui osent ? Quel poids ont les adultes sur ces jeunes ? Les parents n'auraient-ils pas juste les enfants qu'ils méritent ? En vérité ce sont des jeunes délinquants qui vont les attaquer sans scrupule.


Mon avis : 

C'est un ami qui nous a fait acheté ce film en dvd lors d'un vide-grenier. Un film dont je n'avais jamais entendu parler et auquel je ne savais pas du tout à quoi m'attendre surtout, qu'en lisant le synopsis, j'avais peur d'être déçue sur la crédibilité de l'histoire.
A ma grande surprise, j'ai apprécié car l'histoire tient la route, les délinquants ont bien été choisis pour faire ce rôle et les scènes "horrifiques" font très réalistes donc : âmes sensibles s'abstenir car parfois, c'est un peu horrible à voir.
Tout au long du film, on a qu'une envie c'est que ce couple qui a juste demandé un peu de tranquilité s'en sorte et, ainsi on ressent une haine profonde envers ces jeunes délinquants : surtout pour le chef de la bande. 
Pour conclure, Eden Lake est une bonne découverte, c'est un thriller "horrifique" très bien réalisé et quand on croit que le cauchemar s'arrête et bien, il continue sans que l'on s'y attende et ça, jusqu'à la fin.




mardi 21 janvier 2020

Turquie : Des éboueurs créent une bibliothèque avec les livres jetés à la poubelle

À Ankara, en Turquie, des éboueurs ont ouvert une bibliothèque publique à partir des livres qu’ils ramassaient dans la rue. 

Depuis quelques mois, le quartier de Çankaya à Ankara, en Turquie, abrite un lieu culturel hors du commun. Une bibliothèque de quartier a été ouverte par un groupe d’éboueurs. Pendant plusieurs mois, ces employés de la ville ont décidé de mettre de côté les livres abandonnés dans la rue pour leur donner une seconde vie. 

Aide des autorités locales 

Une fois que les éboueurs ont amassé assez de bouquins, ils ont ouvert leur propre bibliothèque. Initialement, l’endroit était réservé aux employés et à leur famille. Mais au fur et à mesure, la collection de livre s’est agrandie et les habitants du quartier ont également montré leur intérêt. Si bien qu’en septembre 2017, les éboueurs ont reçu l’aide des autorités locales pour ouvrir leur bibliothèque au public. 

Déjà 6.000 livres 

Cette bibliothèque a été installée dans une ancienne usine de briques. Elle compte aujourd’hui plus de 6.000 ouvrages, des romans mais aussi des livres scientifiques et des bandes-dessinées. En plus des livres ramassés dans les poubelles, des bouquins donnés par les habitants viennent régulièrement agrandir la collection.



(source : metrotime)

Poltergeist


L'heureuse famille Freeling mène une vie tranquille et prospère dans la petite ville de Cuesta Verde. Cependant, leur maison devient le théâtre d'étranges phénomènes quand des objets commencent à se déplacer et que le sol se met à trembler. Une nuit, la petite Carol Anne disparaît et se met à communiquer avec ses parents à travers la télévision. Les Freeling font alors appel à un parapsychologue.



Mon avis : 

Cela faisait un moment que je voulais voir ce film dont je possède le DVD. 
Que dire ? on retrouve bien l'originalité de Spielberg pour le scénario.
Les effets spéciaux sont pour l'année (1982) assez bien réalisés.
L'histoire tient plus du fantastique que de l’horreur, après c'est sûr, je le déconseillerai à des enfants de moins de 12 ans car il y a peut-être quelques scènes qui pourraient ne pas supporter.
Quant à la famille Freeling, on s'attache à eux, c'est une famille comme "tout le monde" et  la petite Carol Anne est très attachante par l'innocence de son âge qui donne lieu à des répliques qui font sourire.
En conclusion, malgré quelques passages longuets, j'ai passé un agréable moment devant ce film culte !



dimanche 19 janvier 2020

Citations & extraits (29)



"Lorsque vous commencez à mentir, il devient chaque jour plus difficile d'avouer la vérité."




Un jour tu verras... Mary Higgins Clark


Résumé : 

Meghan n'en croit pas ses yeux : là, dans ce service d'urgences hospitalières, la jeune fille qu'on vient d'amener, victime d'une grave agression, lui ressemble trait pour trait, comme une jumelle. Mais ce n'est là que la première des énigmes que la jeune femme, avocate reconvertie dans le journalisme, va devoir affronter. Un père disparu dans un mystérieux accident. Une clinique spécialisée dans la fécondation in vitro et l'élaboration de clones humains. L'ombre d'un "serial killer"...




Au début de cette lecture, j'avais un peu peur de me perdre avec toutes ces histoires dont je me doutais qu'elles allaient finir par se rejoindre mais je ne savais pas comment. Au fil des pages, l'intrigue se construit et m'a tenu en haleine jusqu'au bout. J'ai aimé ce mélange de thriller et de science-fiction car ça donne un côté également intéressant à l'histoire puisque que l'on apprend un peu sur le procédé de la fécondation in vitro.
Du côté des personnages principaux, ils sont vraiment très attachants que ce soit aussi bien Meghan, sa mère, Mac le très bon ami de Meghan et Kyle le fils de ce dernier. D'ailleurs, la relation entre Meghan et Mac est très belle.
Au niveau du suspense, je n'avais aucune idée de comment tout ceci allait se terminer, tant il y a des rebondissements et que les découvertes que Meghan fait sont impensables. 
Le dénouement est donc inattendu même si, je l'ai trouvé un peu trop précipité aux dernières pages. Mais, cela n'est qu'un petit bémol car l'intrigue est bien ficelée et surtout bien recherchée.
En conclusion, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de Mary Higgins Clark et je suis contente de l'avoir retrouvé avec ce livre que je ne connaissais pas. Bref, même si ce n'est pas mon préféré d'elle, j'ai passé un très bon moment de lecture. 




samedi 18 janvier 2020

Réception de la commande Kiwibook


Dans un précédent article, je vous parlais de Kiwibook et de la commande que j'avais effectué.

Aujourd'hui, j'ai donc été récupérer le colis dans le point relais que j'avais sélectionné pour la commande, que j'ai effectué en date du 10 janvier fin de journée : un délai que je trouve très raisonnable. D'autant plus, que l'on peut suivre l'avancement de la livraison avec le lien que Kiwibook nous communique par mail.

C'est une première expérience d'achats de livres d'occasion sur ce site et certainement pas la dernière car les livres sont vraiment comme neuf et pourtant, il y en a quelques uns qui sont d'anciennes éditions. De plus, les frais de livraison se sont élevés à même pas 3€ le tout.

Voici donc ci-dessous les photos des livres reçus :




Bref, je suis vraiment très satisfaite et à partir de maintenant (mise à part les vide-grenier, les bouquiniste de ma ville...) j'achèterai mes livres sur ce site, surtout que ce n'est pas le choix qui manque !

Maintenant, il me restera plus qu'à tester un jour la partie vente.


Achats du jour en bouquinerie :






mercredi 15 janvier 2020

lundi 13 janvier 2020

Commande sur Kiwibook


Je vous ai parlé fin de semaine dernière de Kiwibook (ici) et plus particulièrement de la partie "partenariat".

J'ai donc pris le temps de "fouiner" (comme on dit) les livres proposés. J'ai trouvé que c'est très simple de s'y retrouver car c'est classé par genre et en plus, il y a la barre de recherche permettant d'effectuer une recherche soit par auteur / soit par titre.
Bref, il y a vraiment un large choix pour tout les goûts : on y trouve des livres récents mais aussi des plus anciens, de la littérature française/ étrangère etc...

De plus, le prix des livres est très attractif et, comme je n'achète que de l'occasion cela répond totalement à mes besoins et, ça permet aussi de faire fonctionner une bouquinerie française en ligne.

Je vous fais donc part ci-dessous de ma commande effectuée (j'en ai eu en tout pour à peu près 25€ avec frais de livraison inclus vers un point relais et pour des livres allant entre 2,58€ et 3,20€) :


- Indian psycho de Arun Krishnan
- Celle qui a tous les dons de M.R. Carey
- Walhalla de Graham Masterton
- L'homme bicentenaire de Isaac Asinov et Robert Silverberg
- La mémoire fantôme de Franck Thilliez
- Cristal qui songe de Theodore Sturgeon
- American Gods de Neil Gaiman 
- Vengeances tardives de Franais Schull


Vous comprendrez que j'ai hâte d'aller chercher ma commande. Je vous parlerai davantage des livres dès réception avec bien évidemment des photos.

Je compte également tester un jour la partie "Je vends" qui a l'air intéressante aussi : un moyen de faire de la place dans ma bibliothèque.



Pour information, vous pouvez retrouver Kiwibook sur Facebook.


dimanche 12 janvier 2020

La maison de cire


Un groupe d'amis se rendant au match de football de l'école devient la cible de deux assassins dans une ville abandonnée. Ils découvrent que ces hommes ont développé la plus grosse attraction du coin - la Maison de cire - en créant une bourgade peuplée de personnages de cire, confectionnés à l'aide des corps de visiteurs malchanceux. Les jeunes gens doivent maintenant trouver un moyen de s'enfuir avant de devenir eux-mêmes les acteurs de ce funeste théâtre...




Mon avis :

J'ai trouvé qu'il y a de l'idée dans ce film, les effets font assez réalistes pour un film datant de 2005 : on n'a pas l'impression de voir de "la sauce tomate" etc... pour représenter le sang.
Il y a aussi toute une histoire sur les deux assassins qui est plutôt bien trouvée et qui explique leur passion pour la cire.
Les seul bémols, ce sont les dialogues car ils sont plats et les acteurs surjouent un peu.
En conclusion, j'ai passé un agréablement moment devant ce film même si, il semblerait qu'il soit destiné à un public ados. Je l'ai trouvé original dans l'intrigue et, il m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. Bref, ce n'est pas un grand film mais il mérite d'être vu au moins une fois dans sa vie je pense.