MENU

jeudi 24 septembre 2020

Rennes : le musée des Beaux-Arts devient gratuit

Cette décision, qui avait été prise à titre provisoire en raison de la crise sanitaire, a été rendue définitive par le conseil municipal de Rennes, lundi 21 septembre 2020.

 


Une nouvelle mesure pour faciliter l’accès à la culture pour tous. Lundi 21 septembre 2020, le conseil municipal de Rennes a voté la gratuité du musée des Beaux-Arts, pour le parcours permanent (et non les expositions temporaires).

A l’origine, cette décision avait été prise à titre provisoire en raison de la crise sanitaire. Elle vient d’être définitive. 


Jusqu’ici, le coût d’entrée au musée était de six euros et quatre euros en tarif réduit. L’accès était par ailleurs libre chaque premier dimanche du mois.

Il y a une dizaine de jours, l’abonnement à la bibliothèque des Champs Libres, l’accès au musée de Bretagne et l’Ecomusée avaient également été rendus gratuits par décision du conseil métropolitain. 

(source : actu.fr)

lundi 21 septembre 2020

The Big Bang Theory (saison 12)

 

A la suite de leur voyage de noces à New York, Sheldon et Amy travaillent ensemble sur un projet de recherche scientifique. En parallèle, Raj décide de mettre fin à son célibat d’une manière inattendue, tandis que Penny et Leonard s’interrogent sur leur désir d’avoir des enfants.

Mon avis : Au moment où j'avais écris mon article sur les saisons précédentes, je ne savais pas qu'une douzième allait sortir. J'ai aimé cette dernière saison, j'ai trouvé Raj et Sheldon s'affirmer davantage et même si, il y a un peu moins d'humour que dans les précédentes, les personnages évoluent, murissent davantage et on fait même connaissance des enfants de Howard. Bref, j'ai passé un très bon moment tant c'est divertissant et comme je le disais dans ma première chronique sur cette série, je continuerai à revoir des épisodes de temps en temps. J'ai très envie de voir un jour "Young Sheldon".

 

samedi 19 septembre 2020

Citations & extraits (60)

 "Les jugements, une chose débile créée de toute pièce par l'être humain, desquels il est très difficile de se défaire." 

"La douleur n'est rien, elle finit toujours par s'estomper."

"La vie est un jeu de hasard."

"D'une façon, dans chacun de nos actes, nous cherchons la fierté de nos semblables, parce que l'approbation est une chose importante chez l'humain. Nous sommes incapables de survivre sans la reconnaissance des uns et des autres." 

(Le Ring - Mélanie Daniel)

vendredi 18 septembre 2020

Le Ring - Mélanie Daniel


Un grand merci à Mélanie Daniel pour l'envoi de son livre !


 

Comment apprendre à vivre lorsque l'on pense être différent des autres ? Quand on pense que notre vie s'effondre du jour au lendemain ?

Louison est atteint de trisomie. Il vit avec son papa surprotecteur et le fantôme de sa maman décédée lors de son accouchement. Difficile de se construire ainsi, quand le regard des autres se pose sur nous continuellement et lorsque quand la moquerie est plus présente que notre propre ombre...

A l'heure des réseaux sociaux et autres plateformes de sa génération, sa bulle ne cesse de se refermer sur lui.


J'ai beaucoup aimé la construction de ce livre car l'auteure donne la parole à Louison et à son père Edouard ainsi, on ressent vraiment ce que vit ce premier au sein de la société et la difficulté que rencontre son père pour l'éduquer dans la meilleure des conditions pour son bonheur. De cette manière, le lecteur prend davantage conscience que les jugements des autres envers une personne atteinte d'un handicap, ici donc la trisomie, a un impact fort contre le bien-être d'une telle personne. Chose que je ne tolère pas et, Louison est un garçon comme les autres même s'il a un peu plus de retard : il ressent des émotions, il sourit à la vie et est surtout très courageux. De plus, il mène une adolescence difficile mais un peu comme chaque adolescents j'ai envie de dire.

"C'est vrai, je suis lent pour apprendre, la coordination n'est pas mon fort, mais est-ce une raison pour me montrer du doigt à chaque fois que je mets le pied dehors ?"

Quant à Edouard, son père, il l'aime plus que tout au monde et ça se ressent quand il a la parole dans ce récit malgré, que c'est toujours difficile pour lui de laisser de l'indépendance à son fils mais, il fait les bons choix pour lui afin qu'il s'épanouisse, surtout lorsqu'il rencontre Héloïse qui l'aide pour Louison.

"Quand je vois ce qu'on pense des enfants en situation de handicap, je me dis qu'on a tort. On apprend à vivre autrement, à ne plus se fier à l'avis de gens."

Ce que j'ai apprécié aussi c'est le fait que l'auteur intègre la boxe dans ce récit puisque Edouard ancien boxeur donne l'envie à Louison de se lancer sur le ring. Et du coup, ce sport est comme ce qu'ils vivent tous les deux : un combat. C'est également ce qui permet à Louison de se libérer : ça le canalise d’une certaine manière sur ses émotions vu qu'elles sont décuplées par rapport à d'autres personnes. Et même, si c'est une discipline dangereuse pour lui plus particulièrement : il y va pour prouver qu'il peut faire gagner la France.

"Le Ring" est donc une histoire poignante que l'on croirait être un témoignage réel tant il est crédible et touchant. Ce n'est pas non plus une lecture larmoyante, loin de là, car il y a toujours de l'espoir et du bonheur qui se dégage au fil de ces pages malgré, des épreuves difficiles aussi bien pour le père que pour son fils.
 
Pour conclure, cette jeune auteure née en 1997 a une écriture très prometteuse et surtout, on ressent bien sa sensibilité à la tolérance envers les personnes en situation de handicap. Bref, elle a écrit-là un livre puissant sur un sujet difficile et dont, je ne suis pas prête d'oublier.
 
 
https://simplement.pro


jeudi 17 septembre 2020

Citations & extraits (59)


"Les adultes sont parfois naïfs, lorsqu'ils s'imaginent que les petites oreilles des enfants ne retiennent de la bouche des grands que ce qui est correct et convenable."

"Elles passent vite les minutes quand on les regarde vivre et disparaître. Mieux vaut ne pas trop s'y attarder."

mercredi 16 septembre 2020

La Tartine beurrée au sucre et autres petits Bonheurs de l'Enfance - Frédérick Maurès

Un grand merci à l'auteur pour l'envoi de son livre qu'il m'a gentiment dédicacé !


Douces ou sucrées, amères ou rances, parfois empoissonnées, nous "madeleines" ont un goût qui se rappelle régulièrement à nous. Il suffit d'un rien, une insignifiances du quotidien ou une vague perception de nos sens, pour que, sans prévenir, elles reviennent peupler notre mémoire, prendre de nouveau vie dans notre actualité et nous rappeler, même partiellement, pourquoi nous sommes devenus ce que nous sommes. Elles peuvent faire sourire ou faire sourire ou faire resurgir de mauvais souvenirs, elles ont toutes en commun d'avoir contribué à nous façonner. A travers une succession de récits et de souvenirs d'enfance, l'auteur nous entraîne dans la douces nostalgie d'un temps qui n'est plus, mais qui lui demeure immanent. Cette Tartine beurrée au sucre et autres petits Bonheurs de l'Enfance, au goût tantôt acidulé, tantôt suave, se déguste par petits bouts, avec gourmandise, pour nous plonger dans un univers de tendresse qui ressemble étrangement au bonheur. 


En partageant ses souvenirs d'enfance, l'auteur m'a également fait remémorer les miens car, pour certains j'en ai en commun avec lui comme le décompte des secondes avant l'impact d'une foudre, le fait de commencer à manger les Petit Beurre par les coins, la joie d'avoir sa première montre-bracelet et aussi, mes premières parties de Scrabble avec mes parents toujours accompagnées du Petit Larousse. 
J'ai également beaucoup apprécié le passage où il partage la passion de son grand-père pour la reliure des livres. J'ai ressenti également à travers ces pages cet amour indescriptible entre l'auteur et ses grands-parents dont, il est important d'être proche d'eux quand cela nous est possible.
Ce livre également prouve à quel point ce sont des petits riens du quotidien qui font notre bonheur et qu'enfant on s'épanouit pour des petites choses auxquelles on n'y pense plus une fois adulte.
De plus, j'ai aimé que l'auteur nous présente la circonstance actuelle qui lui a permit de se rappeler de tel ou tel souvenir car c'est quelque chose qui nous arrive à tous.
Le fait que le livre soit découpé en "souvenirs" fait qu'on le déguste et qu'on peut toujours en relire certains de temps en temps pour nous mettre du baume au cœur. L'écriture de l'auteur est également très belle, il n'y a pas de fioritures, bref c'est fluide. 
Pour conclure, cet ouvrage est un délice que j'ai dégusté avec bonheur et qui m'a donné le sourire du début à la fin. Bref, je ne peux que vous en recommander sa lecture puisque tous lecteurs s'y retrouvera au fil de ces pages ! 

💗 LECTURE COUP DE CŒUR 💗

https://simplement.pro

💗 Mister Jack & Sally 💗


Je vous souhaite un bon mercredi !

mardi 15 septembre 2020

Elle ouvre une Boitatroc pour mieux rencontrer ses voisins, près de Rouen


Une habitante d'Auzouville-sur-Ry, près de Rouen (Seine-Maritime), a installé une boitatroc près du portail de sa maison. Une formidable initiative. Mode d'emploi... 


Elle est même annoncée sur le site de la commune dAuzouville-sur-Ry, près de Rouen (Seine-Maritime), tellement elle fait sensation. La Boitratroc est installée près du portail de la maison de Véronique et Cyrille Coquerel pour permettre d’échanger, de donner et de prendre…

La boîte n’est jamais vide

« Il y a longtemps que j’ai envie de faire quelque chose dans le village. J’ai vu ce type de boites dans différentes régions », détaille sa fondatrice. Construite avec du bois et des métaux de récupération, depuis mi-mai, la Boitatroc permet à chacun de déposer ou prendre dedans des produits non utilisés « dans un premier temps, j’ai posé dedans un mixeur et une chouette. Maintenant, il y a des livres, des tasses, même des capsules de café avec un petit mot pour avertir qu’elles ont été achetées par erreur. Elle n’est jamais vide. On peut aussi laisser un petit message. Je cherchais des boutures de poireaux. Une dame est venue m’en déposer », explique Véronique Coquerel.
La Boitatroc a une autre vertu. Celle de « créer des liens entre les habitants. Nous avons perdu notre commerce et il faut refuser le village-dortoir. J’espère que mon initiative y participera ».

(source : actu.fr)

dimanche 13 septembre 2020

Histoire de Lisey - Stephen King



Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. A sa mort, désemparée, Lisey s'immerge dans les papiers laissés par Scott, s'enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu'il fréquentait...
Histoire de Lisey est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, bouleversante, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l'amour.



Même si ce roman est un pavé car il comporte un peu plus de cinq-cent-soixante pages, je n'avais jamais passé autant de temps à lire un livre et pour cause : le rythme est très lent, j'ai eu aussi l'impression que des passages se répétaient. 
De plus, je n'ai pas bien cerné la psychologie des protagonistes du coup, je n'ai pas eu d'attache pour Lisey entre autres. 
La seule chose qui m'a plus ou moins intrigué c'est l'enfance de Scott même si celle-ci a été horrible car son père était dangereux et lui faisait du mal physiquement ainsi qu'à son frère. Mais là au moins, j'ai ressenti une certaine compassion pour Scott.
Bref, moi qui apprécie beaucoup cet auteur, je dois dire que là je suis passée totalement à côté de l'histoire de ce roman au point où,  j'ai failli en abandonner sa lecture à plusieurs reprises mais, comme je n'aime pas ne pas connaître la fin d'un livre, j'ai persisté et même la fin comme tout le reste  de l'intrigue m'a laissé de marbre.
Pour conclure, un Stephen King qui sera vite oublié pour ma part et le seul jusqu'à maintenant qui m'a autant déçu de lui.

samedi 12 septembre 2020

La compagnie Carabosse illumine le Mans - 11/09/2020


La compagnie de spectacle de rue propose des installations à la lueur de 1500 bougies.


Un événement à plus d’un titre exceptionnel. Un événement à plus d’un titre exceptionnel. D’abord parce que la compagnie propose un événement unique. Les équipes adaptent leurs installations en fonction des villes. "Nous faisons toujours un repérage avant de venir", explique Emmanuel Cottin, référent artistique et technique pour les installations de feu. "En fonction des lieux, nous mettons telles ou telles machines. Ce qui fait que c’est toujours une prestation différente. Au Mans, nous allons faire le tour du théâtre et investir la place des Jacobins et les Quinconces." Le travail ne demande pas moins de quatre jours de préparation in situ, dix personnes pour le montage et une vingtaine le jour J pour l’allumage. (source : Ouest France)

Petite promenade hier pour voir ce spectacle qui en valait le coup d’œil : voici quelques photos que j'ai fais et une vidéo 







Bon week-end !


jeudi 10 septembre 2020

2 livres que l'on m'a prêté


Une collègue m'a prêté ces deux livres en échange d'un que je lui avais prêté. Elle ne m'a pas concerté avant et je suis contente car enfin, je vais découvrir "L'auberge de la Jamaïque". Quant au Mary Higgins Clark, je suis ravie aussi car cela fait longtemps que je n'ai pas lu cette auteure.



Résumé de "L'auberge de la Jamaïque" : Orpheline et pauvre, Mary Yellan n'a pas d'autre ressource que de quitter le pays de son enfance pour aller vivre chez sa tante, mariée à un aubergiste, sur une côte désolée de l'Atlantique. Dès son arrivée à l'Auberge de la Jamaïque, Mary soupçonne de terrifiants mystères. Cette tante qu'elle a connue jeune et gaie n'est plus qu'une malheureuse, terrorisée par Joss, son époux, un ivrogne menaçant, qui enjoint à Mary de ne pas poser de questions sur les visiteurs de l'auberge. Auberge dans laquelle, d'ailleurs, aucun vrai voyageur ne s'est arrêté depuis longtemps... De terribles épreuves attendent la jeune fille avant qu'elle ne trouve le salut en même temps que l'amour.
Dans la grande tradition romantique des sœurs Brontë, la romancière anglaise, auteur de Rebecca, nous entraîne avec un sens prodigieux de l'ambiance et de l'intrigue au cœur d'un pays de landes et de marais battu par les tempêtes, où subsiste la sauvagerie ancestrale des pirates et des naufrageurs.


Résumé de "La maison du clair de lune" : Une vieille dame riche, Nuala Moore, heureuse de retrouver après vingt ans de séparation la fille de son ex-mari, qu'elle adorait. Des morts suspectes dans une luxueuse maison de retraite pour milliardaires, Latham Manor, à Rhode Island. Une ancienne coutume victorienne : attacher à la main des morts un fil permettant d'actionner une clochette à l'extérieur de la tombe, au cas où ils auraient été enterrés vivants. Et Maggie, jeune et séduisante photographe new-yorkaise, qui a vu ce qu'elle ne devait pas voir.


mercredi 9 septembre 2020

13 Reasons Why (saison 1 à 4)



Inspirée des best-sellers de Jay Asher, 13 Reasons Why suit Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l'intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s'est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l'une de ces raisons ? 

Mon avis : Voilà une série que j'ai pris plaisir à voir par le fait que les sujets traités sont d'actualités et sont traités sans tabou donc cela, donne parfois des scènes un peu dures à visionner mais, malheureusement c’est une triste réalité.  Ensuite, ce qui m'a plu aussi ce sont bien évidemment les personnages dont j'ai pris plaisir à suivre dans leur évolution même si, pour certains ce n'est pas toujours en positif.
Pour conclure, c’est une série qui va me marquer longtemps dont je ne suis pas prête d'oublier. Bref, j’ai très envie de lire le livre qui l'a inspiré.

Et encore un livre offert :


lundi 7 septembre 2020

Livre offert par un ami :


Quatrième de couverture : Simplifier sa vie, c’est l'enrichir, contrairement à ce que prône notre société de consommation. Découvrez un mode de vie zen, directement issu de l'art de vivre japonnais, reposant sur le principe du "moins pour plus", appliqué à tous les domaines.
Essayez : épurez votre intérieur, videz vos armoires, abandonnez vos achats compulsifs, apprenez à votre corps et donc de votre esprit... L'élégance, le bien-être et le mieux-vivre à l'usage des femmes occidentales, telles sont les promesses de cet ouvrage inspiré des philosophies orientales. 
L'Art de la simplicité appréhende toutes les approches pour se sentir en harmonie avec soi-même et, par conséquent, avec les autres : vivre zen, voici la clé de l'équilibre et du bonheur.



dimanche 6 septembre 2020

2 services presses reçus :


Douces ou sucrées, amères ou rances, parfois empoissonnées, nous "madeleines" ont un goût qui se rappelle régulièrement à nous. Il suffit d'un rien, une insignifiances du quotidien ou une vague perception de nos sens, pour que, sans prévenir, elles reviennent peupler notre mémoire, prendre de nouveau vie dans notre actualité et nous rappeler, même partiellement, pourquoi nous sommes devenus ce que nous sommes. Elles peuvent faire sourire ou faire sourire ou faire resurgir de mauvais souvenirs, elles ont toutes en commun d'avoir contribué à nous façonner. A travers une succession de récits et de souvenirs d'enfance, l'auteur nous entraîne dans la douces nostalgie d'un temps qui n'est plus, mais qui lui demeure immanent. Cette Tartine beurrée au sucre et autres petits Bonheurs de l'Enfance, au goût tantôt acidulé, tantôt suave, se déguste par petits bouts, avec gourmandise, pour nous plonger dans un univers de tendresse qui ressemble étrangement au bonheur.







Comment apprendre à vivre lorsque l'on pense être différent des autres ? Quand on pense que notre vies'effondre du jour au lendemain ? Louison est atteinte de trisomie. Il vit avec son papa surprotecteur et le fantôme de sa maman décédée lors de son accouchement. Difficile de se construire ainsi, quand le regard des autres se pose sur nous continuellement et lorsque quand la moquerie est plus présente que notre propre ombre...A l'heure des réseaux sociaux et autres plateformes de sa génération, sa bulle ne cesse de se refermer sur lui.