mardi 10 décembre 2019

Citations & extraits (22)


"Je ne possède rien, mais ma richesse est tous les éclats de rire des passants."

"Moi qui suis dans la vie plutôt réservé et renfermé, j'ai donné naissance à un personnage rempli de vitalité, de rythme, de sentiments et d'énergie."





Charlie Chaplin : je fais rire le monde entier - Eric Simard


Résumé : 

Je suis un gamin pauvre des faubourgs de Londres. Pour échapper à la misère, je suis prêt à tout. J'apprends à chanter, à danser, à mimer et même à marcher comme un canard. Mon frère et moi voulons devenir les rois de la comédie. Pour y parvenir, je passerai des planches de théâtre aux studios de cinéma. Et je réussirai !




Ce court roman destiné pour des lecteurs âgés de minium sept ans, est très intéressant pour mieux connaître Charlie Chaplin sans que cela soit complexe. Ainsi, à travers le narrateur qui n'est qu'autre que Charlie, on apprend beaucoup sur son enfance qui a été difficile puisqu'il a vécu dans la pauvreté avec sa mère et son frère Sydney mais, l'amour régnait. On apprend également comment il a commencé à conquérir un public malgré sa timidité. Puis ensuite, comment il s'est enfin fait connaître en Amérique avant de devenir ce qu'il a été : c'est-à-dire  un acteur devenu populaire entre autres.
Bref, Eric Simard nous offre avec ce livre une petite biographie de celui qui deviendra "Charlot" qui est extrêmement touchante. Il m'a également appris beaucoup de choses sur ce grand personnage dont j'en connaissais peu à son sujet et l'on se dit que son succès, il l'a amplement mérité puisqu'il a été le chercher avant tout pour subvenir à ses besoins mais aussi pour ceux de ses proches. Comme quoi, la volonté, l'effort, et le naturel entraînent la réussite.
Pour conclure, si vous voulez découvrir et/ou faire connaître ce grand homme à votre (ou vos) enfant(s), je ne peux que vous recommander ce petit livre d'une quarantaine de pages car il va à l'essentiel.



Photo prise sur le net

Le 25 décembre cela fera 42 ans que Charlie Chaplin est mort puisqu'il est décédé le jour de Noël 1977 à l'âge de 88 ans.



Au coeur de l'Océan


Hiver 1820. Le baleinier Essex quitte la Nouvelle-Angleterre et met le cap sur le Pacifique. Il est alors attaqué par une baleine gigantesque qui provoque le naufrage de l'embarcation. À bord, le capitaine George Pollard, inexpérimenté, et son second plus aguerri, Owen Chase, tentent de maîtriser la situation. Mais face aux éléments déchaînés et à la faim, les hommes se laissent gagner par la panique et le désespoir… 




Mon avis : 

Comme tout le monde, j'avais entendu parler de Moby Dick mais je n'en savais pas plus, mise à part que l'histoire tournait autour d'un énorme cachalot entre autres.
En ce qui concerne ce film, j'en avais toujours entendu beaucoup parler et en bien mais, j'avais toujours hésité à le voir car, j'avais peur de ne pas l'apprécier à sa juste valeur. 
Et puis voilà, mon homme et moi sommes tombés dessus sur Netflix et on s’est décidé à le regarder. 
Que dire ? je ne regrette pas du tout, l'histoire est très intéressante, et on apprend par la même occasion l’histoire du métier de baleinier que je trouve horrible pour les cétacés et dont, je n'en avais jamais entendu parler auparavant.
J'aime également le déroulement du film car en fait c’est Herman Melville (joué par Ben Wishaw) qui va à la rencontre d'un baleinier ayant vu Moby Dick pour qu'il puisse écrire sur cette "légende".
Quant à Chris Hemsworth, il joue remarquablement bien son personnage, il a encore ce petit côté de son rôle dans "Thor".
Pour conclure, "Au cœur de l'Océan" est un film magnifique, devant lequel on est tenu en haleine par un jeu d'acteurs remarquable, des effets spéciaux et des images à couper le souffle. Je n'ai pas vu les deux heures passées et c’est limite si je n'aurai pas voulu qu'il dure plus longtemps 😊. Bref, j'ai qu'une envie maintenant c’est de m'acheter le livre Moby Dick d'Herman Melville.



lundi 9 décembre 2019

Citations & extraits (21)


"L'ignorance génère une imagination féconde. Ne pas savoir c’est envisager tous les possibles. Et parmi ces possibles, le pire est toujours celui qui s'impose à l'esprit avec le plus de férocité."

"La culpabilité a une fâcheuse tendance à susciter la paranoïa."

"Qui que tu sois, quoi que tu fasses, la nature sera toujours la plus forte."

"C'est étrange comme, lorsque tout va mal, les choses les plus insignifiantes acquièrent une valeur inédite."





Je sais pas - Barbara Abel


Résumé : 

C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons. La météo clémente et l'enthousiasme des éducateurs comme des enfants donnent à cette journée un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. C'est Emma, cinq ans, une des élèves de la toute jeune institutrice Mylène Gilmont. C'est l'affolement général.
Tandis que deux enseignantes ramènent le groupe d'enfants au car, les autres partent aussitôt à sa recherche. Mylène prend une direction différente, s'aventurant donc seule dans la forêt. Au bout d'une demi-heure, les forces de l'ordre sont alertées. Un impressionnant dispositif est mis en place et l'équipe du capitaine Dupuis se déploie dans la forêt avec une redoutable efficacité. Et puis Emma réapparaît.
Le soulagement de ses parents arrivés sur place, Camille et Patrick, est à la hauteur de l'angoisse qu'ils ont éprouvée. Visiblement, il y a eu plus de peur que de mal pour la petite. Pourtant, la battue doit continuer avant la tombée de la nuit, car cette fois, c'est Mylène qui ne revient pas. Camille a retrouvé sa fille. En vérité, elle ne le sait pas encore, pour elle, le cauchemar ne fait que commencer.




Premier livre que je lis de Barbara Abel et je ne suis pas déçue car dans celui-ci, l'histoire est très réaliste, on pourrait croire que c'est un fait-divers que l'on lit.
Les personnages sont quant à eux très crédibles, et sont tous plus ou moins mystérieux dans leur comportement, certains ont vécu une enfance difficile tandis que d'autres, sont d'apparence honnête mais en fait, ils peuvent se révéler redoutable.
On pourrait croire que la quatrième de couverture nous livre  toute l'histoire, mais il n'en est rien puisque il y a de nombreux retournements de situations auxquels je ne m'attendais pas. Il y a également l'intrigue autour des personnages qui est très intéressante notamment Emma, qui nous est très bien dépeint et dont j'ai trouvé assez manipulatrice et méchante : faut le dire !
Avec "Je sais pas", Barbara Abel nous offre un superbe thriller psychologique nous tenant en haleine jusqu'au dénouement qui est remarquable. De plus, les chapitres sont courts et alternent la vie des protagonistes ainsi, on apprend toujours un peu plus sur eux.
En conclusion, j'ai adoré ce livre que j'ai dévoré en quelques heures en tout (même si parfois je n'ai pas toujours eu le temps de lire), et dont je vous conseille vivement sa lecture.



Notre petite princesse 💗



Hier, Sally et son frère ont eu 8 mois.






vendredi 6 décembre 2019

Miam miam


La photo a été prise hier soir : comme à chaque fois que je cuisine, Mister Jack observe tout ce que je fais 😊 




N'est-il pas craquant ? 
Prochainement, je vais essayer de faire de nouvelles photos de Sally, qui elle, n'apprécie pas trop être photographiée : soit elle baisse la tête, soit elle me tourne le dos au moment que je prends la photo... pas simple 😁




Limitless


Après avoir consommé une mystérieuse drogue, la NZT, la vie de Brian Finch prend un tournant extraordinaire. Grâce à elle, il a désormais accès à la totalité de ses capacités cérébrales. Mais lorsqu’un meurtre lié à cette drogue conduit le FBI sur ses traces, Brian se voit forcé d’utiliser ses nouvelles capacités surhumaines pour collaborer avec l’agence, afin de laver son nom et rétablir la vérité. 




Mon avis : 

J'ai vu le film il y a longtemps. Quand j'ai vu la série sur Netflix c'est sans hésiter que je l'ai regardé malgré que, je savais qu'elle ne comportait qu'une seule saison car elle a été malheureusement annulée ensuite.
J'ai passé un excellent moment à chaque épisodes, j'ai aimé suivre Brian Finch  et les autres protagonistes qui sont humbles et intéressants. D'ailleurs pour ceux qui connaissent la série "Good Doctor", on retrouve ici Hill Harper (Dr Andrews) dont j'ai trouvé très bon en agent du FBI.
Au niveau de l'intrigue,  elle est très prenante avec des rebondissements et, toujours un suspens qui nous tient en haleine.
Aussi, le dernier épisode termine bien la série car il ne donne pas forcément l'idée d'une suite : ce qui est un avantage ici.
Pour conclure, une série qui se laisse très bien regarder par son rythme, son intrigue et par ses personnages qui sont attachants.




mercredi 4 décembre 2019

Un petit coucou de Mister Jack


Je vous souhaite un bon mercredi ! si vous sortez : couvrez-vous bien... au Mans beau soleil et froid sec : j'aime bien 😊 cela change de la pluie.




samedi 30 novembre 2019

Mon chat est un psychopathe - Hélène Lasserre & Gilles Bonotaux



Présentation :

On nourrissait de sérieux doutes mais cette fois, c'est sûr : les chats sont atteints de troubles mentaux et d'une âme belliqueuse. Pour preuve, les dessins aussi drôles qu'assassins de Gilles Bonotaux, qui n'hésite pas à grattouiller les félins là où ça fait mal : le chat qui tourne après sa queue, renverse sa litière, ramène des animaux morts, vomit sur le tapis... De quoi nous présenter notre boule de poils adorée sous un autre jour. Tous les propriétaires de chats reconnaîtront les "crises de folie" et autres tocs de bêtises de leur félin (supposé) préféré !



Un peu déçue par ce livre, je m'attendais à des situations hilarantes, des choses que la majorité des chats font, un comportement d'un chat aimant envers son ou ses maître(s) etc... mais non, ici ce n'est pas le cas. Dans ce livre, nous suivons Néron, un chat peu sociable qui en fait "baver à sa maîtresse" et pas que... effectivement c'est un chat avec un caractère difficile même un peu agressif comme chez le vétérinaire par exemple.
En conclusion, même si quelques dessins sont bien représentatifs des chats, certains ne le sont que pour des chats ayant gardé leur côté "sauvage" et non affectueux. Bref, en ce qui me concerne, je n'ai pas retrouver Mister Jack et Sally à travers ce petit livre : c'est dommage car j'ai bien aimé les dessins et comment il est présenté.






Mademoiselle de Scudéry - Hoffmann


Résumé :

Paris fut, en 1680, le théâtre d'assassinats en série qui frappèrent de stupeur la Ville et la Cour. Les cadavres que l'on relevait le matin dans les rues portaient, comme une signature du Diable, le même coup de poignard au cœur dont l'infaillible précision stupéfait les médecins. Les victimes, souvent fastueuses et titrées, étaient frappées au moment d'accomplir leurs plus intimes démarches. Chaque nouveau meurtre révélait un secret d'amour.
C'est alors que Madeleine de Scudéry, qui explorait encore la Carte du Tendre, à l'âge où l'on ne devrait plus songer qu'à son salut, fit merveille dans le combat sans merci que la Police du Roi avait engagé contre le Prince des Démons ou l'un de ses suppôts. 
Inspiré de faits divers authentiques, ce récit de fiction est, avec Double assassinat dans la rue Morgue d'Edgard Poe, le premier roman policier de la littérature occidentale.




Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de littérature classique se déroulant dans Paris vers le XVIIème siècle.
Quel plaisir de retrouver cette ambiance du vieux Paris avec des personnages connus de cette époque ! Hoffmann offre avec ce classique un très bon récit policier, son écriture est riche et le dénouement bien mené et inattendu. Même si le début peut paraître un peu long à se mettre en place, vu que l'auteur nous dépeint le décor et les personnages, l'histoire nous tient tout de même en haleine surtout, quand on arrive à la moitié du livre puisque, le rythme s'accélère.
Néanmoins ce que je regrette c’est l'édition de ce livre car, il y a pas mal d'annotations qui parfois perturbent la lecture et en plus, il faut dès fois tourner la page pour y lire ce à quoi ça fait référence.
Pour conclure, j'ai passé un bon moment de lecture en compagnie de Mademoiselle de Scudéry, cela fait du bien de temps en temps de se plonger dans la littérature classique car, je trouve que la plume des auteurs à l'époque était plus touchante et poétique. Bref, un roman que je vous conseille de lire si vous ne connaissez pas mais, pas dans cette édition.


jeudi 28 novembre 2019

Mes dernières acquisitions :

Résumé : 

Dans une véranda cousue de courants d’air, en retrait d’un village sans électricité, s’organise la vie de Matthias et d’un homme accidenté qui lui a été confié juste avant l’hiver. Telle a été l’entente : le vieil homme assurera la rémission du plus jeune en échange de bois de chauffage, de vivres et, surtout, d’une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemps.
Les centimètres de neige s’accumulent et chaque journée apporte son lot de défis. Près du poêle à bois, les deux individus tissent laborieusement leur complicité au gré des conversations et des visites de Joseph, Jonas, Jean, Jude, José et de la belle Maria. Les rumeurs du village pénètrent dans les méandres du décor, l’hiver pèse, la tension est palpable. Tiendront-ils le coup ?



**********************************

Résumé : 

Dans l'Angleterre de la fin du XVIIIe siècle, une gamine sans père ni mère, presque sans nom («Ambre» a tout l'air d'un sobriquet de théâtre), décide d'user de ses charmes - son seul bien au soleil - pour conquérir le monde. Gloire, honneurs, fortune, plaisirs : il lui faut tout. Et, l'immoralité de l'époque aidant, elle aura tout, taillant à vif s'il le faut dans la chair de ses rivaux et rivales - qui lui donnent joyeusement l'exemple, puisque du haut en bas de l'échelle sociale tout n'est qu'intrigue, trahison, mensonge, dépravation.



**********************************

Résumé : 

 Oui ou non, le photographe ambulant Édouard Clamerand a-t-il étranglé Lucie Vérane au moyen d'un lacet de chaussure, dans un modeste hôtel de Maronne ? Le voici devant le commissaire de police. De questions insidieuses en réponses dérobées va se construire le plus singulier roman qui soit, celui de l'affrontement de deux hommes qui ne se connaissent pas et se ressemblent, qui cherchent à percer le mystère de leur solitude et à s'aider l'un l'autre. 



**********************************

Résumé : 

Dany Leprince a été condamné à la prison à vie en 1997 pour un crime affreux : il est accusé d'avoir massacré son frère, sa belle-soeur et deux de leurs petites filles avec un hachoir dans un petit village de la Sarthe. Il a avoué devant les gendarmes et devant le juge après une garde à vue éprouvante, avant de se rétracter, et il crie depuis dix-huit ans son innocence. Il n'y a pas une preuve matérielle contre lui, seuls les témoignages accablants mais contradictoires de sa femme et de l'une de ses filles.
Cinq hauts magistrats ont repris l'enquête, pendant cinq longues années, et mis au jour des éléments nouveaux, sans lever tous les mystères : à qui appartiennent les traces d'ADN retrouvées sur le couteau jaune qui dormait dans les scellés depuis le début de l'affaire ? Ils ont insisté pour que Dany Leprince soit rejugé. Mais la Cour de révision ne s'est pas arrêtée un instant sur l'énigme du couteau et a renvoyé sans trembler le condamné dans sa longue nuit carcérale.
La poussière de l'émotion est retombée, voici les pièces du dossier. Chacun jugera, en son âme et conscience, si un nouveau procès ne s'imposait pas.  




**********************************

 Pour terminer 3 bandes-dessinées :








lundi 25 novembre 2019

B12 et Vitamine - Stef


Présentation :

Nés de l'imagination de Stef, Monsieur B12 et Madame Vitamine doivent leur nom à un emballage de vitamines B12 qui se trouvait sur la table de l'auteur lorsqu'il a fallu imaginer un nom pour ses personnages.
Ils ont failli s'appeler Mozarelle et Cortisone comme les lapins de sa fille, c'est dire si on a échappé au pire.

B12 et Vitamine, c'est Monsieur et Madame tout le monde. Leur vision des choses est souvent la même que celle du commun des mortels, à la différence qu'eux, ils l'exposent chaque jours en Suisse romande dans le quotidien "20 minutes", et ceci depuis le 1er octobre 2009.



A travers B12 et Vitamine, l'auteur traite des sujets du quotidien mais aussi de l'actualité avec un humour que j'aime particulièrement. J'ai trouvé aussi qu'il y avait des choses véridiques mais, que l'on ne dit pas forcément "tout haut".
Cette bande-dessinée est divisée en plusieurs thèmes comme la jeunesse, le sport, people, réservé aux adultes et d'autres encore.... Chaque sujets traités dans les thèmes sont composés de planches à trois dessins (comme vous pouvez le voir plus bas en extrait).
Au niveau des dessins, c'est simple mais efficace, ce qui importe le plus ce sont les dires des protagonistes qui souvent m'ont bien fait sourire... d'autres, un peu moins c'est sûr, mais il y en a pour tout les goûts et je pense, que chaque lecteurs trouvent à coup sûr des passages qui vont le faire rire.
En conclusion, je recommande vivement cette bande-dessinée qui m'a fait passer un agréable moment de détente. Seul petit bémol : dommage qu'elle ne comporte que quarante-huit pages.