dimanche 28 octobre 2018

Black-out - Fredrik Skagen


Résumé :

Un homme sort d'un pub et se retrouve dans la rue. Seul. D'autant plus isolé et perdu qu'il ne se souvient de rien. Il voit les passants, lit les enseignes, devine plus qu'il ne sait qu'elles sont en anglais. Mais il ne parvient pas à se souvenir où il se trouve. Il pressent qu'il vient de boire une bière dans un pub - lequel ? - et qu'il y attendait une femme partie faire une course - sa femme ? Il ne sait plus rien, plus qui il est. Le complet black-out. Aussi va-t-il feindre, s'inventer une identité et une vie, croiser des agents secrets, se lier à eux. Dès lors, l'engrenage est inéluctable. Pendant ce temps-là, sa femme - car il a bien une femme - part à sa recherche, contacte la police. Qui ressort une histoire de meurtre. Qui l'a commis ? Lui ? Sa disparition en fait décidément le coupable idéal. Vraiment ?



L'histoire est un peu longue à se mettre en place mais, une fois les premières pages passées, on se demande ce qui a bien pu arriver à Steinar, ce pauvre homme qui ne sait plus qui il est et ce qui fait à Londres.
Ce qui rend aussi cette histoire intrigante c'est que nous suivons en parallèle sa femme qui est à sa recherche ainsi, nous apprenons un peu plus sur son mari qui a été inculpé d'un meurtre dont on apprend l'identité du coupable à la fin du roman et, c'est très inattendu.
En conclusion, même si ce livre a des passages qui traînent en longueur, il nous tient tout de même en haleine avec un dénouement surprenant et crédible. Bref, pour un roman que j'ai pris au hasard lors de la braderie de ma médiathèque, je suis plutôt satisfaite de cette découverte.





2 commentaires:

  1. Ces polars chez Gaia proposent aussi Staalesen, ambiance particulière;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je ne connais pas... je vais regarder ça de plus près 😉

      Supprimer