MENU

jeudi 17 décembre 2020

Le poids de la neige - Christian Guay-Poliquin

 

Editions J'ai Lu 2018 / 280 pages

 

 

Dans une région lointaine qu'on imagine être celle des grands espaces, un village est cerné par la neige, privé d'électricité et de contact avec le reste du monde. Nous y trouvons deux hommes, à deux âges de la vie, contraints par le hasard ou le destin d'affronter ensemble le froid, la faim et l'ennui.
A leur suite, le lecteur est emporté dans ce huis clos tout de blanc vêtu, dans cette lutte pour la survie, dans cette lente traversée de l'hiver, qui est avant tout une histoire de rémission.
Car c'est quand rien ne se passe que tout peut arriver.

 

 

L'auteur nous plonge dans un huis-clos où la neige est le principal décor qui s'offre au narrateur et à Matthias.
Le narrateur dont on ne connaît pas son nom, n'était pas revenu au village depuis dix ans, ainsi il a voulu rendre visite à son père mais, il est victime d'un terrible accident de voiture et il apprend également que son père est décédé quelques temps plus tôt.
Ainsi, suite aux difficultés du village pour survivre à cet hiver rude sans électricité, le narrateur va être logé et pris en charge par Matthias qui suite à une panne de voiture, a trouvé une maison abandonnée pour y passer l'hiver.
C'est alors, que nous suivons ces deux hommes de générations différentes, dans un quotidien difficile où ce vieil homme qu'est Matthias s'occupe de tout, même de pratiquer les soins nécessaires au narrateur qui ne peut pour le moment pas se servir de ses jambes. Ce dernier n'a d'ailleurs plus le goût à la parole.

Même si nous ne savons pas où se situe le village dans lequel se déroule l'histoire, nous pouvons facilement se l'imaginer à travers le narrateur qui l'observe avec une longue-vue de son lit à travers la fenêtre. J'ai trouvé que l'auteur décrivait ce paysage de manière très poétique, jusqu'aux oiseaux qui passent et pourtant, cette jolie neige qui ne cesse de gagner en hauteur va s'avérer vite dangereuse pour les habitants.

Autre point que l'auteur aborde, c'est l'être humain. On se rend compte qu'au début l'entraide est là quand on peut accéder chez l'un et l'autre pour apporter entre autres des vivres mais, certaines personnes importantes du village n'hésitent pas à abandonner les habitants dès qu'ils le peuvent. Ça devient au fil du temps du chacun pour soi.

Quant à la relation entre Matthias et le narrateur, je l'ai trouvé belle même si, j’appréhendais les efforts de ce dernier envers son bienfaiteur, ne serait-ce qu'il lui parle. Mais c'est aussi de cette manière que l'on apprend davantage sur Matthias qui conte sa vie au narrateur pour passer le temps d'une certaine façon. Quant à ce dernier, son passé nous est livré petit à petit, au gré des situations.

"Le poids de la neige" est un livre que j'avais récupéré dans une boîte à livres et dont le résumé m'intriguait mais, j'en appréhendais sa lecture car j'avais peur qu'il soit ennuyant et en fait pas du tout ! Déjà la plume de l'auteur et les courts chapitres donnent un bon rythme à ce récit. De plus, il y a beaucoup de choses intéressantes qui s'en dégagent comme les relations humaines, l'esprit de partage, la force de la nature face à l'homme etc...

Pour conclure, ce roman est une très belle découverte qui une fois commencé, j'ai eu dû mal à le lâcher et pourtant, ce n'est pas une grande intrigue avec des rebondissements mais voilà, l'ambiance est telle que j'ai été transporté dans ce décor jusqu'à la dernière page.
Du coup, je félicite l'auteur qui a su me tenir en haleine jusqu'à la fin avec des personnages pas plus attachants que cela et avec également, un quotidien qui peut sembler être répétitif par les besognes qu'ils doivent accomplir pour leur survie.

 


4 commentaires:

  1. Chouette trouvaille en boite à livres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, je fais parfois de belles découvertes ! j'aime bien le concept ça me permet d'y mettre aussi des livres que ma bouquiniste ne peut pas me racheter :)

      Supprimer
  2. J'adoooooore les histoires de gens prisonniers d'un monde froid et hostile :)
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie... je ne peux donc que t'encourager à lire ce livre alors ! :)
      Bonne journée !

      Supprimer